rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Grèce Russie Diplomatie

Publié le • Modifié le

Macédoine: la Grèce prend des mesures contre des diplomates russes

media
Les drapeaux russe et grec déployés à l'aéroport d'Athènes lors de la venue du président russe Vladimir Poutine en Grèce, le 27 mai 2016. REUTERS/Michalis Karagiannis

La Grèce « a pris des mesures pour garantir l'intérêt national » après une « ingérence » de responsables russes dans le règlement de la dispute qui l'oppose à l'ex-République yougoslave de Macédoine. Athènes a expulsé deux diplomates et interdit l'entrée du pays à deux autres diplomates.


Selon la télévision publique grecque, les Russes qui ont été expulsés ont été interpellés « la semaine dernière en flagrant délit ». Athènes leur reproche d'avoir tenté d'influencer la communauté monastique du Mont-Athos pour encourager la population de cette région très traditionaliste à manifester contre l'accord avec Skopje.

Un accord signé mi-juin malgré d'importantes manifestations en Grèce pour tenter de résoudre un différend vieux de 27 ans sur l'usage du nom de la Macédoine.

L'ex-République yougoslave de Macédoine changera de nom pour s’appeler « Macédoine du Nord » dans quelques mois si cet accord conclu par le gouvernement de gauche d'Alexis Tsipras est ratifié.

« La Russie va prendre des mesures réciproques, comme c'est le cas habituellement dans de telles circonstances », a indiqué à Moscou un porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

Athènes affirme, de son côté, qu’elle veut « maintenir  des canaux de communication » avec la Russie, dont elle est proche, comme l’a démontré l'attitude grecque lors de l'affaire de l'empoisonnement en Grande-Bretagne de l'ex-agent double russe Sergueï Skripal. Contrairement à d’autres pays européens, la Grèce n'avait pas expulsé de diplomates russes.

Chronologie et chiffres clés