rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Royaume-Uni Brexit

Publié le • Modifié le

Royaume-Uni: Dominic Raab, nouveau ministre en charge du Brexit

media
L'eurosceptique Dominic Raab a été nommé ministre en charge du Brexit après la démission de David Davies, le 9 juillet 2018. REUTERS/Henry Nicholls

Dominic Raab, jusqu'ici ministre du Logement, a été nommé au poste de ministre chargé du Brexit, ce lundi 9 juillet. Theresa May a donc réagi rapidement à l'annonce de la démission de David Davis. Et pour remplacer celui qui ne partageait pas sa volonté de maintenir une relation commerciale étroite avec l'UE, elle a choisi un autre eurosceptique.


Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

Dominic Raab a peu d’expérience ministérielle. A 44 ans, il n’a occupé que deux postes subalternes à la Justice puis au Logement mais il a l’avantage d’être un « brexiter pragmatique » qui sera plus facile à gérer pour Theresa May que David Davis, vieux routier de la politique qui a démissionné parce qu’à son sens, le gouvernement était prêt à faire trop de concessions à l’UE.

Pour Theresa May désormais, la priorité est d’éteindre l’incendie le plus vite possible pour ne pas que la contestation s’étende parmi les « brexiters ».

La Première ministre doit s’adresser aux députés dans l’après-midi de ce lundi pour leur présenter ce nouveau projet, et plus tard dans la soirée, il lui faudra affronter son propre camp conservateur, là aussi pour tenter de « vendre » cette proposition.

Contestée dans son propre camp

Mais cette réunion risque d’être extrêmement houleuse alors que plusieurs députés conservateurs pro-Brexit ont déjà rejeté en bloc le projet et menacent de lui retirer leur confiance, une rébellion qui pourrait précipiter la chute de son gouvernement.

Tout dépendra dans les prochaines heures de la réaction des autres ministres « brexiters », notamment celle de Boris Johnson. Le ministre des Affaires étrangères qui a qualifié vendredi d’ « étron » la solution proposée par Theresa May tout en acceptant de la soutenir, ne s’est toujours pas exprimé sur la démission de son collègue et doit à l’heure actuelle peaufiner sa ligne de conduite.

Dominic Raab aura donc la lourde tâche de représenter le Royaume-Uni dans les négociations de sortie de l'Union européenne. La Commission européenne a d'ores et déjà fait savoir que la démission de David Davis ne posait pas de problème. « Nous continuerons à négocier de bonne volonté avec la Première ministre May et les négociateurs britanniques », a déclaré son porte-parole Margaritis Schinas.

Chronologie et chiffres clés