rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Attentat en Iran: les Etats-Unis condamnent «toute attaque terroriste, n'importe où» (Nikki Haley)

Royaume-Uni Etats-Unis Theresa May Donald Trump

Publié le • Modifié le

Le ballon «Baby Trump» flottera dans le ciel de Londres le 13 juillet

media
Ballon dirigeable à l'effigie de Donald Trump à Londres le 26 juin 2018. REUTERS/Simon Dawson

Un ballon dirigeable géant représentant un Donald Trump en couche-culotte flottera à Londres pendant la visite du président américain, vendredi 13 juillet. La nouvelle a été officialisée à la suite de l'autorisation donnée, jeudi 5 juillet par le maire de la capitale britannique Sadiq Khan.


De notre correspondante à Londres, Murielle Delcroix

Un gros bébé Trump au visage orangé, colérique avec de toutes petites mains ne portant rien d'autre qu'une couche et un portable : voilà ce que pourront contempler les Londoniens en levant la tête vendredi prochain. Le ballon gonflé à l'hélium flottera pendant deux heures au-dessus du Parlement dans la matinée du 13 juillet pour que le très susceptible président américain « sache bien que toute la Grande-Bretagne le regarde de haut et se moque de lui ».

Cette petite phrase assassine de Leo Murray, l'organisateur de l'événement donne le ton à quelques jours de la venue de Donald Trump. Une visite controversée qui devrait donner lieu à des manifestations hostiles au locataire de la Maison Blanche, à Londres principalement mais aussi dans plusieurs autres grandes villes du royaume.

D'habitude très prompt à réagir via son compte Twitter, le président amricain n'a bizarrement fait aucun commentaire sur le « baby Trump » pour l'instant. Seul son ami Nigel Farage, ex-dirigeant du petit parti xénophobe Ukip s'est indigné face à « la plus grande insulte jamais faite à un président américain en exercice ». Un tweet rageur qui pour toute réponse s'est vu conseiller de simplement prendre de la hauteur.

Chronologie et chiffres clés