rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Italie Giuseppe Conte

Publié le • Modifié le

Municipales en Italie: premiers tests pour la Ligue et le Mouvement 5 étoiles

media
Des militants du Mouvement 5 étoiles (M5S) brandissent des drapeaux sur lesquels ont peut lire «Mon vote compte», le 2 juin 2018, lors de l'investiture de Giuseppe Conte à la tête du gouvernement. Alberto PIZZOLI / AFP

Une série d’élections municipales se tiendra ce dimanche 10 juin, du nord au sud de l’Italie dans 760 communes. Elles concernent près de 7 millions d’Italiens. Elles vont permettre de mesurer les premières réactions des électeurs face à l’alliance entre la Ligue (extrême droite) et le Mouvement 5 étoiles (inclassable) qui ont formé le premier gouvernement populiste des pays membres fondateurs de l’UE. Elles représentent aussi un test pour le Parti démocrate (centre gauche) et Forza Italia de Silvio Berlusconi (droite libérale) qui ont réalisé leur plus mauvais score aux législatives du 4 mars. En cas de ballottage un second tour se tiendra le 24 juin.


Avec notre correspondante à Rome, Anne Le Nir

Dans le contexte actuel du pays, gouverné par le Mouvement 5 étoiles (M5S) et la Ligue de Matteo Salvini, seul parti à progresser de manière vertigineuse selon les sondages, ces élections municipales seront un test important. La Ligue de Matteo Salvini  avait obtenu 17 % de voix aux élections législatives du 4 mars. Les sondages donnent 27 % d’intentions de vote début juin.

Ces élections permettront de vérifier le poids des forces politiques au pouvoir - qui ne se présentent pas ensemble - et celui des partis à l’opposition. Elles concernent aussi bien des villes du nord, comme Trévise, que du centre, comme Sienne, ou du sud comme Catane en Sicile.

Dans cette ville portuaire, dirigée depuis 1988 par un maire de gauche, l’extrême droite de Salvini a déployé tous ses efforts pour tenter de conquérir les électeurs.

Dans le Piémont, le Mouvement 5 étoiles espère rafler au centre-gauche la ville ô combien symbolique d’Ivrea. Adriano Olivetti y créa sa première usine de machines à écrire et fut le premier industriel d’Italie à aborder les problèmes de la protection du territoire et du développement durable.


■ Analyse de Giuseppe Bettoni, de l'université Tor Vergata à Rome. Selon le politologue, ces rapports de force pourraient même s'amplifier.

Probablement la Ligue va prendre un peu plus de voix venant de Forza Italia, le Mouvement 5 étoiles devrait rester le premier parti italien.
Giuseppe Bettoni, politologue 09/06/2018 - par Juliette Gheerbrant Écouter