rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Corées: des réunions de familles séparées par la guerre prévues en août
  • La Grèce «tourne une page» après l'accord de la zone euro sur la dette (gouvernement grec)
  • Politique française: pour Benoît Hamon (Générations), «le macronisme est une forme de racisme social» (Franceinfo)
  • Migrations: Benjamin Griveaux craint que l'Union européenne «se délite définitivement» faute de «projet commun» (Radio Classique)
  • Grève SNCF: Philippe Martinez (CGT) invite le Premier ministre Edouard Philippe à un «débat télévisé» sur le service public ferroviaire

Pologne Otan Etats-Unis Défense Russie

Publié le • Modifié le

Otan: la Pologne prête à payer pour s'assurer la protection américaine

media
Le président polonais Andrzej Duda lors du sommet de l'Otan à Varsovie, le 8 juillet 2016. REUTERS/Kacper Pempel

Varsovie envisagerait de participer au financement de la présence renforcée des forces armées américaines sur son sol, a déclaré Pawel Soloch, chef du bureau de Sécurité nationale à la présidence polonaise.


En 2016, le sommet de l'Otan qui s'était tenu à Varsovie avait entériné un renforcement de l'Alliance atlantique dans la région avec quatre bataillons dans les pays baltes et en Pologne ainsi qu'une présence américaine accentuée dans ce dernier pays.

A l'époque, Barack Obama était encore président des Etats-Unis. Depuis, Donald Trump lui a succédé à la Maison Blanche et les commandes de Varsovie auprès de l'industrie américaine de défense ont afflué. Dans le détail : finalisation de l'achat de missile antibalistique Patriot pour plus de 10 milliards de dollars (8,5 milliards d'euros) et modernisation du soutien de la flotte d'avions F-16 achetés aux Etats-Unis.

Rétorsion russe à venir

Varsovie va désormais plus loin et annonce sa volonté de consacrer jusqu'à 2 milliards de dollars pour participer aux frais de stationnement d'une présence permanente des l'armée américaine sur son sol, selon un « document d'information » rédigé au ministère polonais de la Défense.

Cette proposition de la Pologne, bonne élève de l'Otan où elle est entrée en 1999, pourrait satisfaire la Maison Blanche qui réclame un effort financier plus important aux pays membres de l'Alliance atlantique bénéficiant de la protection américaine.

La réaction de Moscou n'a pas tardé. Le porte-parole du Kremlin évoque des mesures de rétorsion de la part de la Russie face à l'expansion progressive des structures militaires de l'Otan à ses frontières.

Chronologie et chiffres clés