rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Irlande Droits des femmes Santé et Médecine Droits de l'enfant

Publié le • Modifié le

Référendum en Irlande: les partisans de l'avortement crient déjà victoire

media
Une femme passe à côté d'un mur peint avec Savita Halappanavar, apparu le jour du référendum sur la légalisation de l'avortement, à Dublin, le 25 mai 2018. REUTERS / Clodagh Kilcoyne

L'Irlande semble en passe de supprimer son interdiction constitutionnelle d'avorter. Le référendum organisé vendredi 25 mai 2018 aurait donné la victoire aux partisans de l'interruption volontaire de grossesse (IVG). Les enquêtes d'opinion de sortie des urnes donnent près de 70% des votants en faveur d'une libéralisation de la législation irlandaise, parmi les plus strictes en Europe. Le dépouillement, qui débute ce samedi, sera scruté par de nombreux médias internationaux.


Avec notre correspondant à Dublin,  Julien Lagache

Si certains dans le camp du « oui » ont déjà commencé à célébrer une victoire qui paraît très nette, on attend la proclamation officielle ce samedi 26 mai. Mais l'écart présenté par les sondages laisse peu de place au doute. « Il semble que nous allons faire l'histoire », a d'ailleurs tweeté dans la nuit le Premier ministre irlandais, Leo Varadkar, qui soutenait cette réforme.

Au vu des premiers chiffres, la population voulait s’exprimer sur le sujet. La participation serait au moins égale aux 61% enregistrés lors du référendum de 2015 sur le mariage homosexuel. Mais la surprise des sondages de sortie des urnes, c'est surtout que la confrontation annoncée entre villes et campagnes n'a pas eu lieu : les zones rurales ont voté favorablement à l’ouverture de l’IVG à 60%, c'est-à-dire à peine 10 points de moins que l'Irlande urbaine.

On trouve une quasi-unanimité également à travers les classes d'âge. Les plus jeunes seraient plus de 80% à se prononcer en faveur de la libéralisation de l'avortement, tandis que seuls les plus de 65 ans ont voté contre. Soit un soutien apparemment massif en faveur du changement qui se dessine, en attendant confirmation par les chiffres officiels.

Chronologie et chiffres clés