rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Football: la France, championne du monde, en tête du classement Fifa
  • Afghanistan: attaque contre un centre d'entraînement des services de renseignement à Kaboul (officiel)

Russie Justice Vladimir Poutine

Publié le • Modifié le

Russie: l’opposant Alexeï Navalny reprend 30 jours de prison

media
L'opposant russe Alexeï Navalny après les cinq heures d'audience de son procès, ce mardi 15 mai 2018. REUTERS/Tatyana Makeyeva

Alexeï Navalny a été condamné mardi 15 mai à trente jours de prison. La justice russe reproche à l'opposant d'avoir appelé à une manifestation non autorisée, et d'avoir refusé d'obéir aux forces de police. Une condamnation prononcée à l’issue de ce que ses avocats ont qualifié de « procès politique ».


Avec notre correspondant à Moscou,  Daniel Vallot

Alexeï Navalny est un habitué de ces procès. Il est également un habitué des peines de courte durée. Mais ce nouveau séjour en prison sera le premier de l’année pour Alexeï Navalny et le premier depuis la réélection et l’investiture de Vladimir Poutine.

Durant cette journée d’audience interminable, les avocats de l’opposant ont dénoncé des vices de forme et surtout un procès « politique » destiné selon eux à bâillonner Alexeï Navalny. Celui-ci avait d’ailleurs affirmé ne se faire aucune illusion sur l’issue de ce nouveau procès, dont le jugement était à ses yeux « rédigé à l’avance ».

Dans un message publié ce mardi soir sur les réseaux sociaux, l’avocat de 41 ans se dit prêt à manifester de nouveau et à s’exprimer autant de fois qu’il sera nécessaire. « Jusqu’à ce que nous atteignons notre but », précise Alexei Navalny. « J’ai été condamné à trente jours, dit-il,  pour avoir exercé mon droit à m’exprimer et à marcher dans les rues de ma ville. »

(Ré) écouter : Russie: l'opposant Alexei Navalny peut-il rebondir ? (Européen de la semaine)

Chronologie et chiffres clés