rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Irlande Droits des femmes Questions sociales

Publié le • Modifié le

Irlande: ultime mobilisation des anti-avortement à Dublin avant le référendum

media
Plusieurs milliers de personnes ont défilé, un nombre en baisse par rapport aux précédentes manifestations, mais pour autant les militants contre l'avortement croient à une possible victoire. REUTERS/Clodagh Kilcoyne

Un ultime rassemblement national pour les militants anti-IVG a eu lieu à Dublin, ce samedi 12 mai, avant le référendum du 25 mai qui pourrait amener à une libéralisation de l'avortement dans un pays à la législation décrite comme l'une des plus sévères en la matière en Europe. Une dernière occasion de marteler leur message, à savoir préserver le 8e amendement de la Constitution qui reconnaît un droit égal à la vie entre la mère et le fœtus. Reportage.


Avec notre correspondant à Dublin,  Julien Lagache

« Cela peut se jouer à une poignée de voix pour faire pencher la balance en notre faveur, alors donnons notre maximum. » Sur scène, Cora Sherlock, porte-parole de l'association Pro-Life Campaign (PLC) encourage les militants à redoubler d'efforts dans la dernière ligne droite.

Car le résultat est loin d'être joué, estime Ben Scallan, étudiant en informatique qui arbore un badge « Votez non ». « Si j'étais dans le camp du oui, je serais plutôt inquiet. Ils ont perdu pas loin de 20% en deux mois dans les sondages, leur avance a complètement fondu et l'écart se resserre », dit-il.

Raison de plus pour avoir le sourire. Et malgré une mobilisation relativement faible, Mary Kenny, jeune mère de 24 ans, juge que la campagne tourne à l'avantage des pro-vie : « Il y a une dynamique énorme pour nous en ce moment. Et quand je parle avec d'autres jeunes qui penchent pour le oui, je me rends compte qu'en leur donnant de vraies informations, ils changent d'avis. »

Car les anti-IVG irlandais dénoncent aussi des élites et des médias « biaisés » qui fausseraient le débat et voudraient les réduire au silence.

Chronologie et chiffres clés