rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Montenegro

Publié le • Modifié le

Présidentielle au Monténégro: Milo Djukanovic reprend le pouvoir

media
«Je vais gagner aujourd'hui», a dit le candidat Milo Djukanovic, après avoir voté au premier tour de la présidentielle, ce dimanche 15 avril, Podgorica. REUTERS/Marko Djurica

Le dirigeant historique du Monténégro Milo Djukanovic a remporté dès le premier tour la présidentielle de ce dimanche 15 avril, a annoncé son parti. Et d'après l'ONG indépendante Centre for Monitoring (CEMI), chargée d'annoncer les résultats préliminaires, Milo Djukanovic obtient près de 54% des suffrages. Plus de 500 000 Monténégrins étaient appelés aux urnes pour choisir qui parmi les 7 candidats. Djukanovic a dirigé quasiment sans interruption le Monténégro pendant un quart de siècle.


Il était le grand favori de ce scrutin à deux tours. Milo Djukanovic, le dirigeant historique briguait la présidence pour la deuxième fois - il a été président de 1998 à 2003 - et après avoir été six fois Premier ministre ces 27 dernières années. Il avait quitté son poste de Premier ministre en octobre 2016. Il a été élu ce dimanche pour diriger le Monténégro, lors des troisièmes élections depuis l'accès à l'indépendance de ce petit pays des Balkans en 1991.

« Milo Djukanovic a commencé son ascension politique, il y a 30 ans et depuis qu'il est arrivé au pouvoir il ne l'a plus jamais quitté, explique à RFI Milka Tadic Mijovic, journaliste d'investigation au CINCG. Durant toute cette période, on peut dire qu'il a joué absolument tous les rôles. C'était l'allié de Slobodan Milosevic l'ancien président yougoslave, il est devenu ensuite son plus grand adversaire. Il a milité pour une fédération avec la Serbie puis s'est transformé en ardent défenseur d'un Etat monténégrin indépendant. »

Avec la victoire aujourd’hui de cet économiste, le poste aujourd'hui honorifique de président redeviendra le siège réel du pouvoir. Agé de 56 ans, Milo Djukanovic entend désormais amener son pays à l'adhésion à l'Union européenne.

Milo Djukanovic « se présente de manière très habile comme le seul facteur de stabilité au Monténégro, le seul qui garantira l'adhésion du pays à l'UE et que c'est grâce à lui que le Monténégro est entré dans l'OTAN, tout en présentant l'opposition comme un ennemi des valeurs occidentales, ce qui est évidemment faux », ajoute Milka Tadic Mijovic.