rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Réfugiés Italie Justice ONG

Publié le • Modifié le

Italie: des douaniers français vont être interrogés pour «perquisition illégale»

media
Des agents de la police française des frontières sont descendus d'un TGV Paris-Milan avec un Nigérian suspecté de trafic de stupéfiants à la gare de Bardonecchia dans le Piémont. Piero CRUCIATTI / AFP

Le parquet de Turin a délivré une commission rogatoire européenne pour interroger les cinq douaniers français qui, sans avertir les autorités italiennes, sont entrés dans un local attenant à la gare de Bardonecchia (commune alpine frontalière) afin de soumettre un Nigérian, suspecté de trafic de stupéfiants, à un test toxicologique.
Ce local anciennement à disposition de la douane française est depuis décembre 2017 officiellement confié à une ONG humanitaire. Les autorités italiennes avaient informé la douane française qu’il ne serait plus accessible à ses agents.


Avec notre correspondante à RomeAnne Le Nir

L’affaire remonte au 30 mars dernier, lorsque cinq douaniers français ont interpellé dans un TGV Paris-Milan un jeune nigérian suspecté de trafic de stupéfiants. Pour le soumettre à un dépistage urinaire de drogue, ils sont descendus en gare de Bardonecchia, puis sont entrés, armés, dans un local attenant à la gare et confié à une ONG qui assiste des migrants. lls ont demandé d’accéder aux toilettes pour le dépistage qui s’est révélé négatif.

Cette affaire a très vite provoqué un couac diplomatique. Au motif que les douaniers français n’avaient pas le droit d’effectuer ce type d’activité en territoire italien. D’autant qu’ils n’avaient pas informé la police italienne. Le procureur de Turin, Armando Spataro, en charge du dossier, demande maintenant que les cinq douaniers soient interrogés sur des soupçons de « violation de domicile » et « perquisition illégale ».

Le ministre français des Comptes publics, chargé des Douanes, Gérald Darmanin qui a promis dès le 1er avril de venir en Italie pour s’expliquer, devrait se rendre à Rome la semaine prochaine.