rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Maldives: le gouvernement indique reconnaître la victoire de l'opposition à la présidentielle (officiel)
  • Russie: l'opposant Alexeï Navalny a été de nouveau arrêté dès sa sortie de prison (porte-parole)
  • Internet: le moteur de recherche Google, né en septembre 1998, célèbre ses vingt d'ans d'activité
  • Pétrole: l'Opep et ses partenaires interviendront pour éviter la pénurie sur le marché s'ils le jugent opportun, dit l'Arabie saoudite
  • Australie: les travaux ont commencé sur le chantier du deuxième aéroport de Sydney, qui doit être livré en 2026
  • Hong Kong interdit un parti indépendantiste, le Parti national (HKNP), une première depuis 1997
  • Birmanie-Rohingyas: pour le chef de l'armée birmane, l'ONU «n'a pas le droit d'interférer»
  • Guerre commerciale Washington-Pékin: entrée en vigueur des taxes américaines sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises
  • Etats-Unis: une deuxième femme accuse le juge Kavanaugh d'inconduite sexuelle (New Yorker)

Ukraine

Publié le • Modifié le

Ukraine: où est passée l'ex-icône Nadia Savtchenko?

media
Nadia Savtchenko et Volodymyr Rouban, le 9 mars 2018 à Kiev. REUTERS/Serhii Nuzhnenko

Elle était surnommée la « Jeanne d'Arc ukrainienne ». Prisonnière de guerre en Russie entre 2014 et 2016, Nadia Savtchenko était devenue une icône patriotique. Elle a depuis perdu l'essentiel de sa popularité à cause de déclarations radicales et inconsistantes, et pourrait être inquiétée par la justice. Le 12 mars, elle était convoquée pour interrogatoire dans une affaire de terrorisme. Au lieu de cela, elle a quitté le pays. En Ukraine, on s'interroge sur son avenir.


Avec notre correspondant à Kiev,  Sébastien Gobert

Où est Nadia Savtchenko ? La question fait les gros titres en Ukraine. Visiblement, l'ancienne pilote, aujourd'hui députée nationale, ne sait même pas où elle se trouve elle-même. Nadia Savtchenko a assuré dans un premier temps être à Strasbourg pour une session parlementaire du Conseil de l'Europe. Mais aucune session ne se tient au mois de mars.

L'incertitude persiste sur les motifs de son voyage. Mais ce qui est sûr, c'est qu'elle ne s'est pas rendue aux bureaux des services de sécurité d'Ukraine pour interrogatoire dans le cadre de l'enquête sur Volodymyr Rouban. Cet ancien négociateur d'échanges de prisonniers est soupçonné d'avoir fomenté un attentat contre le président Petro Porochenko. Il a été arrêté, transportant un arsenal d'armes dans un fourgon.

Son amie proche Nadia Savtchenko serait-elle considérée comme complice ? L'affaire est-elle sérieuse, ou est-ce le fruit d'une manipulation politique ? Répondra-t-elle à la convocation des enquêteurs ? Le suspense est réel. Il participe à la cruelle déchéance de cette ancienne icône, et à la désillusion d'une société ukrainienne en guerre, qui croyait, un temps, avoir trouvé en Nadia Savtchenko son héroïne indétrônable.

Chronologie et chiffres clés