rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Russie Vladimir Poutine

Publié le • Modifié le

Présidentielle en Russie: les partisans de Navalny font campagne pour le boycott

media
Des activistes et partisans du leader de l'opposition Alexeï Navalny collent des flyers dans l'entrée d'un immeuble à Moscou, le 10 février 2018, appellant au boycott de la présidentielle. REUTERS/Maxim Shemetov

Dernière semaine avant l’élection présidentielle du 18 mars en Russie. Vladimir Poutine, qui est pouvoir depuis 18 ans, est quasiment assuré d’être réélu : sa popularité est très élevée, et aucun de ses adversaires ne rassemble plus de dix pour cent des intentions de vote. Une élection jouée d’avance également, car le principal opposant du président russe en sera absent. Faute de pouvoir se présenter, Alexeï Navalny demande à ses partisans de refuser de voter. Reportage aux côtés de deux de ses militants faisant campagne pour le boycott.


Avec notre correspondant à Moscou,  Daniel Vallot

La nuit est tombée dans ce quartier résidentiel de Moscou. Arthur et Maxim, deux jeunes militants pro-Navalny font la tournée des immeubles, les bras chargés d’affiches appelant au boycott des urnes.

« Nous collons ces affiches sur les portes d’entrée. Là, sur cette affiche, il y a marqué " l’élection du 18 mars est un mensonge. Ne vous laissez pas berner ". Pour nous le boycott, c’est le seul moyen qu’on a de montrer qu’il s’agit d’une farce, et non d’une élection. Une élection sans concurrence, ce n’est pas une élection démocratique », explique Arthur.

En décembre dernier, Alexeï Navalny est déclaré inéligible en raison d’une condamnation qu’il juge fabriquée de toutes pièces. Depuis, l’opposant s’est lancé dans une croisade pour le boycott des élections. Pour lui, comme pour ses partisans, participer au scrutin, c’est jouer le jeu du Kremlin.

« Les candidats qui ont été autorités à participer, Sobchak ou Groudinine, sont des marionnettes du Kremlin, et n’ont qu’un rôle : faire monter la participation. De toute façon ils représentent moins de dix pour cent des intentions de vote. La plupart des gens qui iront voter, ils voteront pour Poutine », affirme Maxim.

Dimanche, les partisans d’Alexeï Navalny ne prêteront guère d’attention au score de Vladimir Poutine. Le chiffre qu’ils scruteront sera celui de l’abstention. Une abstention qu’ils espèrent record.

(Re) lire : Russie: Vladimir Poutine sans rival pour la présidentielle

Chronologie et chiffres clés