rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Urgent
Foot: Paris s'incline à Liverpool (3-2) et Monaco perd contre l'Atlético de Madrid (1-2) lors de la 1ère journée de la Ligue des champions

Allemagne Migrations Internationales Immigration

Publié le • Modifié le

Allemagne: Seehofer promet de durcir le ton contre les déboutés du droit d’asile

media
Le président de la CSU et futur ministre de l'Intérieur Horst Seehofer annonce une «tolérance zéro contre les délinquants» demandeurs d'asile. Andreas Gebert / dpa / AFP

En Allemagne, le gouvernement Merkel est dans les starting-blocks. Le contrat de coalition doit en effet être signé, lundi 12 mars, en début d'après-midi. Déjà, le futur ministre de l'Intérieur, le Bavarois très conservateur Horst Seehofer promet, dans une interview à Bild am Sonntag un « plan d'envergure » contre les demandeurs d'asile.


Avec notre correspondante à Berlin,  Blandine Milcent

Horst Seehofer a bien l'intention d'accélérer les procédures de réponses aux demandes d'asile et de pratiquer une politique plus conséquente sur les expulsions de ceux dont les demandes auraient été refusées.

C'est effectivement ce qu'annonce dans cette interview le futur ministre de l'Intérieur, ancien ministre président de la Bavière qui a régulièrement critiqué par le passé la politique migratoire de la chancelière.

Horst Seehofer veut relever le nombre des reconduites aux frontières et promet d'agir plus durement contre les étrangers délinquants. « Nous sommes un pays ouvert sur le monde, dit-il, mais quand il s'agit de la protection des citoyens, nous avons besoin d'un gouvernement fort. » Et d'annoncer une « tolérance zéro contre les délinquants ».

Il y a tout à parier que l'on entendra plus souvent ce discours dans les prochains mois en Allemagne. Car il a deux objectifs : récupérer les électeurs conservateurs de la CDU/CSU séduits par les propos anti-migrants du parti populiste d'extrême droite AfD et deuxièmement, renforcer la CSU avant les élections régionales de la Bavière, qui auront lieu à l'automne prochain.

Ecouter et lire aussi : Allemagne: un gouvernement fragilisé (Bonjour l'Europe)

Chronologie et chiffres clés