rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Autriche Santé et Médecine Société

Publié le • Modifié le

Autriche: vers une interdiction de fumer dans les bars et les restaurants?

media
En Autriche, une pétition réclame l’interdiction de fumer dans les bars et restaurants du pays. Elle a recueilli plus de 100000 signatures en 3 jours (photo d'illustration). AFP

En Autriche, une pétition réclame l’interdiction de fumer dans les bars et restaurants du pays. Elle a recueilli plus de 100 000 signatures en 3 jours, le seuil nécessaire pour que le sujet soit débattu au Parlement. Une première victoire pour les défenseurs des non-fumeurs, qui ne signifie toutefois pas encore une victoire législative. Actuellement, fumer est autorisé dans les établissements de restauration dotés d’un espace fumeur séparé- ce qui n’est pas toujours respecté dans les faits - et dans les établissements de moins de 50m2, lorsque l’exploitant le souhaite.


Avec notre correspondante à Vienne, Isaure Hiace

Initialement, la cigarette devait être totalement interdite dans les bars et restaurants à compter du 1er mai prochain, en vertu d’une loi adoptée en 2015. Mais c’était sans compter sur le nouveau gouvernement qui dès son investiture en décembre dernier, a annoncé l’abandon de cette interdiction. Un abandon voulu par le FPÖ, le parti d’extrême droite.

Une première pétition avait alors vu le jour, recueillant plus de 450 000 signatures. Un succès qui a encouragé l’ordre des médecins autrichien à lancer une proposition d’initiative populaire. C’est une pétition officielle qui permet au sujet d’être débattu au Parlement, lorsque le seuil des 100 000 signatures est atteint. C’est donc chose faite aujourd’hui. Mais attention, cela ne signifie pas que l’usage de la cigarette sera interdit dans les lieux de restauration : les parlementaires vont devoir en débattre, mais ce sera eux, in fine, qui décideront.

Les associations de santé veulent donc maintenir la pression en recueillant un maximum de signatures. Elles rappellent que 13 000 personnes meurent, chaque année en Autriche, de maladies liées au tabac.