rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Suède Terrorisme

Publié le • Modifié le

Suède: ouverture du procès de l'attentat au camion-bélier de Stockholm

media
Des policiers suédois en faction devant le tribunal où s'est ouvert le procès du terroriste ouzbek Rakhmat Akilov le 13 février 2018. TT News Agency/Janerik Henriksson via REUTERS

A Stockholm s'est ouvert ce mardi 13 février le procès de l'attentat au camion-bélier qui a fait cinq morts en avril 2017. L'accusé, un demandeur d'asile ouzbek radicalisé, plaide coupable.


Un des enjeux du procès est de déterminer si Rakhmat Akilov, qui avait prêté allégeance au groupe terroriste Etat islamique, avait bénéficié de complicités.

En avril 2017, l'accusé avait lancé un camion de livraison, qu'il avait volé auparavant, dans une rue piétonne et commerçante très fréquentée de Stockholm, à une heure de grande affluence. Cinq personnes ont perdu la vie, dont une fillette de 11 ans, et plusieurs autres passants ont été blessés.

L'intention du terroriste était, selon l'acte de d'accusation, de contraindre la Suède à mettre fin à ses activités de formation, au sein de la coalition internationale qui combattait l'Etat islamique en Irak.

Après avoir lancé le camion dans la foule, Rakhmat Akilov avait fait détonner dans la cabine du véhicule une charge explosive artisanale, composée de cinq bouteilles de gaz et de clous. Il pensait perdre la vie de cette façon, mais le dispositif n'a fait que des dégâts matériels.

Le terroriste ouzbek a été arrêté par la police suédoise quelques heures après les faits. Il avait eu plusieurs contacts téléphoniques sur des messageries cryptées, avant, pendant et après l'attentat, avec plusieurs personnes. Le verdict du procès est attendu pour le mois de juin prochain.

Chronologie et chiffres clés