rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Viaduc effondré à Gênes en Italie: il y a trois Français parmi les personnes décédées, indique le Quai d'Orsay
  • Viaduc effondré en Italie: le bilan est désormais de 39 morts confirmés (officiel)
  • Ankara refuse à nouveau de lever l'assignation à résidence du pasteur Brunson (médias)
  • Viaduc effondré en Italie: le gouvernement indique vouloir révoquer la concession autoroutière (ministres)
  • Israël rouvre un passage vital vers la bande de Gaza après des semaines de tensions (officiel)

Russie Transport Aéronautique

Publié le • Modifié le

Un appareil de ligne russe s'écrase non loin de Moscou, pas de survivants

media
Les débris de l'An-148 jonchent la campagne russe enneigée, ce 11 février 2018 autour de Moscou. REUTERS/Stringer

Un biréacteur Antonov An-148 avec 71 personnes à bord s'est écrasé près de Moscou, dimanche 11 février, quelques minutes après avoir décollé de l'aéroport Domodedovo de la capitale russe. Il n'y a pas de survivants. Un centre de crise a été ouvert.


L'appareil Antonov An-148 de la compagnie Saratov Airlines avait décollé en direction d'Orsk, une ville de l'Oural proche du Kazakhstan. Il s'est écrasé dans le district Ramenski de la région de Moscou. Le contact avec l'appareil aurait été perdu très rapidement après le décollage. Les 65 passagers et 6 membres d'équipage qui se trouvaient à bord sont tous décédés. Des témoins cités par les agences russes ont vu l'appareil en flammes tomber dans le village d'Argounovo, au sud-est de Moscou.

Dès que l'information est parvenue, le ministère des Situations d'urgence a écarté la possibilité qu'il y ait des survivants. Une équipe du ministère est sur place. Le ministre du Transport s'est également rendu sur les lieux, rapporte notre correspondant à Moscou, Etienne Bouche.

Le lieu est assez isolé et l'accès est compliqué par la neige abondante. La carlingue de l'appareil a été disséminée dans des champs recouverts de neige sur un kilomètre autour du lieu du crash, a précisé Interfax, agence à laquelle une source a indiqué que « les sauveteurs ont réussi à arriver sur le lieu du crash » et qu'il y a « beaucoup de corps et de fragments de corps ». Selon le ministre des Transports, l’identification des victimes va nécessiter une expertise génétique qui pourra prendre jusqu’à trois mois.

« Plus de 150 personnes et environ 20 véhicules de secours se sont rendus sur le lieu du crash », a précisé de son côté, dans un communiqué, le ministère des Situations d'urgence.

Vladimir Poutine, qui devait se rendre lundi à Sotchi sur les bords de la Mer Noire où il devait recevoir le représentant palestinien Mahmoud Abbas, a annulé son déplacement, rapporte notre correspondant Etienne Bouche. Le président russe a présenté ses condoléances aux familles des victimes, et a ordonné au gouvernement la création d’une commission d’enquête spéciale pour faire la lumière sur les circonstances de cette catastrophe.

Pour l’heure la piste de l’attentat terroriste n’est absolument pas évoquée, le ministère russe des Transports affirme que plusieurs hypothèses sont prises en considération : les conditions météo, la mauvaise visibilité en raison des chutes de neige, ou encore l’erreur de pilotage. « Les investigations qui permettront d’établir les raisons de l’accident sont de la responsabilité du Comité d’enquête, c’est pourquoi il est pour le moment prématuré de tirer quelle conclusion que ce soit. Pour l’heure, notre tâche consiste à apporter de l’aide aux proches des victimes, et je présente à nouveau mes sincères condoléances à tous ceux qui ont perdu quelqu’un dans cette catastrophe. »

Avion biréacteur fabriqué par le constructeur ukrainien Antonov, l'An-148 a réalisé son premier vol en 2004. Ce court-courrier peut transporter jusqu'à 80 passagers sur une distance de 3 600 kilomètres. Depuis son exploitation l'avion a connu au moins cinq incidents impliquant le train d'atterrissage, le système électrique et le système de guidage.

Le comité d'enquête a annoncé ouvrir une enquête pour violation des règles de sécurité.

Chronologie et chiffres clés