rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Russie Questions sociales Jeunesse

Publié le • Modifié le

Attaque dans une école en Russie: les autorités craignent un «syndrome Columbine»

media
Un adolescent a agressé ses camarades dans une école d'Oulan-Oudé, en Sibérie. Un nouvel incident qui inquiète les autorités russes (image arrêtée d'une vidéo). TASS/Getty Images

En Russie, une attaque sanglante dans une école relance le débat sur la sécurité des établissements scolaires du pays. Selon les autorités russes, un adolescent de 15 ans a attaqué à la hache sa propre école située en Sibérie ce vendredi matin, faisant six blessés avant de se mutiler. C’est la deuxième attaque de ce type cette semaine en Russie.


avec notre correspondant à Moscou, Daniel Vallot

Les faits se sont déroulés dans la ville d’Oulan-Oudé située en Sibérie, non loin de la frontière mongole. L’adolescent était armé d’une hache et d’un cocktail molotov et selon les informations délivrées par les autorités locales, il aurait tenté de se suicider après avoir blessé cinq élèves agés de 12 à 13 ans, ainsi que leur enseignant.

En début de semaine, deux adolescents avaient attaqué au couteau une école de la ville de Perm dans l’Oural : l’attaque avait fait 13 blessés, parmi les enfants âgés d’une dizaine d’années.

Pour l’heure, la télévision publique russe reste très discrète sur ces attaques. Mais les autorités s’inquiètent de la répétition de ces incidents dans les écoles du pays et de la fascination qu’exercerait sur ces adolescents le massacre de Columbine, qui avait fait 15 morts aux Etats-Unis en 1999. Deux adolescents avaient ouvert le feu sur leurs camarades dans leur lycée avant de se donner la mort.

Parmi les pistes explorées pour enrayer le phénomène : l’interdiction des groupes appelant sur les réseaux sociaux à des actes de violences à l’école.

à (re)lire: Quand la Russie tente de restreindre l'usage des réseaux sociaux de ses soldats

 

Chronologie et chiffres clés