rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

République Tchèque Milos Zeman

Publié le • Modifié le

Présidentielle tchèque: quitte ou double pour Milos Zeman

media
Affiche électorale de Milos Zeman, à Prague, le 11 janvier 2018. On peut lire sur l'affiche: «Zeman encore en 2018» REUTERS/David W Cerny

Les Tchèques vont aux urnes vendredi et samedi pour élire leur président et du même coup mettre à l'épreuve leur attachement au chef de l'Etat sortant Milos Zeman, favori au premier tour, mais qui pourrait être battu lors d'un second tour.


Avec notre envoyée spéciale à PragueAnissa el-Jabri

Faire campagne, débattre, évoquer ses opposants : cela a été non jusqu'au bout pour Milos Zeman. Le président qui sollicite un deuxième mandat est fidèle à lui-même.

Vétéran de la gauche tchèque devenu populiste, provocateur assumé, ses adversaires dit-il sont des « idiots », les journalistes des « fumiers ». Il faudrait les liquider, avait-il déclaré en présence de Vladimir Poutine.

Milos Zeman se veut surtout la voix des plus modestes. Les suffrages des
habitants des petites villes et les ouvriers devraient lui permettre d'arriver en tête pour ce premier tour selon les sondages.

Un président coup d'éclat très contesté dans les grandes villes qui ont leur champion : Jiri Drahos. Un scientifique au langage châtié et aux convictions pro-européennes, candidat sans parti mais soutenu par le centre droit.

Au total, une dizaine de personnalités se présentent aujourd'hui, toutes d accord sur un seul point : le refus de la politique de quotas de répartition des migrants de l'Europe. C'est bien simple, la République tchèque a accueilli en tout et pour tout 12 réfugiés.