rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Royaume-Uni Theresa May Brexit

Publié le • Modifié le

Vers un remaniement ministériel au Royaume-Uni ce lundi

media
La Première ministre britannique Theresa May (janvier 2018) procède à un remaniement ministériel compliqué. Jeff Overs/BBC/Handout via REUTERS

Le remaniement ministériel tant attendu de Theresa May devrait finalement commencer ce lundi 8 janvier 2018 au Royaume-Uni, alors que les députés retournent à Westminster pour la première session parlementaire de l'année. Une demi-douzaine de ministres devrait changer de postes.


Avec notre correspondante à Londres,  Marina Daras

La fin d'année a été très dure pour la Première ministre britannique, qui a perdu trois ministres en l'espace de quelques semaines. Et après la démission forcée de son bras droit et ami de longue date, Damian Green, juste avant Noël, Theresa May n'a plus que très peu d'alliés au gouvernement.

Son remaniement s'annonce donc bien plus compliqué qu'elle ne l'avait envisagé. Certains ministres occupant des postes-clés sont devenus presque intouchables au fil des mois, et des sources proches de Downing Street auraient déjà fait savoir que le remaniement ne les concernerait pas.

Ce serait le cas notamment de David Davis, le ministre du Brexit, bien trop important au sein du gouvernement puisqu'il mène à bout de bras les négociations sur la sortie de l'UE côté britannique. Philip Hammond, ministre des Finances pourtant très critiqué, serait également épargné, tout comme Boris Johnson aux Affaires étrangères - malgré ses nombreuses gaffes -, et Amber Rudd au ministère de l'Intérieur.

La Première ministre voudrait pourtant rétablir la parité et augmenter le nombre de femmes dans son cabinet. Mais elle doit surtout tenter d'équilibrer les factions pro-Brexit et pro-Europe au sein des conservateurs.

Chronologie et chiffres clés