rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Paradis fiscaux: l'Union européenne retire huit pays de sa liste noire, dont le Panama (source européenne)
  • Carrefour: l'Etat sera «vigilant sur l'accompagnement de chaque salarié concerné par le plan» (Le Maire)
  • Carrefour: 2400 suppressions de postes via un plan de départs volontaires (groupe)
  • Un séisme de magnitude 6,4 a secoué Jakarta (agence gouvernementale)
  • Japon: un mort après une éruption volcanique (secouriste)

Royaume-Uni Transport

Publié le • Modifié le

Royaume-Uni: une année 2017 morose pour les ventes de voitures

media
Des embouteillages dans le centre-ville de Londres en février 2017. Daniel LEAL-OLIVAS / AFP

Pour la première fois depuis six ans, les ventes de voitures ont reculé en 2017 au Royaume-Uni. Avec une économie morose, les craintes liées au Brexit et la perte de vitesse du diesel, les perspectives pour 2018 ne sont pas bien meilleures.


Les ventes de voitures neuves ont reculé de plus de 5 % en 2017 après plusieurs années fastes pour les constructeurs et vendeurs d'automobiles britanniques. Les neuf derniers mois de l'année ont tous enregistré un repli.

Augmentation de la fiscalité au 1er avril, chute de 17 % des ventes de véhicules diesel après les scandales de tests de pollution, incertitude des consommateurs face aux conséquences possibles du Brexit, faiblesse de la livre... Autant d'éléments qui ont entrainé une chute des ventes d'automobiles alors qu'en France ou en Allemagne elles augmentaient.

Seuls les véhicules hybrides ou électriques enregistrent un bond en avant avec près de 35 % de progression des ventes. Mais ces voitures ne représentent encore que moins de 5 % du marché.

Pour 2018, les professionnels britanniques ne sont guère optimistes et ils s'attendent à un nouveau recul des ventes d'au moins 5 %. Le pire serait encore qu'après le Brexit des droits de douane coûteux soient instaurés sur l'import-export d'automobiles entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

Chronologie et chiffres clés