rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Paradis fiscaux: l'Union européenne retire huit pays de sa liste noire, dont le Panama (source européenne)
  • Carrefour: l'Etat sera «vigilant sur l'accompagnement de chaque salarié concerné par le plan» (Le Maire)
  • Carrefour: 2400 suppressions de postes via un plan de départs volontaires (groupe)
  • Un séisme de magnitude 6,4 a secoué Jakarta (agence gouvernementale)
  • Japon: un mort après une éruption volcanique (secouriste)

Ukraine Cybercriminalité criminalité Monnaies

Publié le • Modifié le

Ukraine: un million de dollars en bitcoins pour payer une rançon

media
Le bitcoin, une monnaie virtuelle en vogue ces derniers mois. ROSLAN RAHMAN / AFP

L'Ukraine vient de connaitre son premier enlèvement contre rançon en bitcoins. Cette monnaie virtuelle commence à inquiéter les autorités financières et les gouvernements car elle attire trafiquants et fraudeurs.


Un expert en monnaie virtuelle, employé par le site britannique EXMO Finance en Ukraine, a été libéré contre une rançon de 1 million de dollars en bitcoins. Enlevé par des hommes masqués, il est sain et sauf, mais très choqué.

Cet enlèvement est une première. Jusqu'à présent, on connaissait surtout les extorsions consistant à prendre en otage le système informatique d'entreprises. Ces dernières sont contraintes de payer de fortes rançons en bitcoins pour récupérer les données essentielles à leurs activités.

Le bitcoin inquiète les autorités

Objet d'un engouement qui lui a fait atteindre des sommets, le bitcoin inquiète les autorités car il est, avec d'autres cryptomonnaies, devenu le refuge des trafiquants et des malfaiteurs. Investisseurs et boursicoteurs de bonne foi se retrouvent mêlés dans ce monde, qui échappe aux banques centrales, à des blanchisseurs d'argent de la drogue, des ventes d'armes et de toutes sortes de criminalité.

De plus en plus de pays, dont les Etats-Unis et ceux de l'Union européenne, mettent en garde contre les dangers de cette monnaie numérique. Derniers en date: l'Inde, la Corée du sud et Israël.

Chronologie et chiffres clés