rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Espagne Mariano Rajoy

Publié le • Modifié le

Catalogne: Mariano Rajoy soutient le PP en campagne pour les régionales

media
Mariano Rajoy et Xavier Garcia Albiol ont fait une entrée décontractée au meeting organisé par le Parti populaire pour les élections régionales du 21 décembre prochain en Catalogne, Barcelone le 12 novembre 2017. REUTERS/Albert Gea

En Espagne, le chef du gouvernement Mariano Rajoy est revenu pour la première fois à Barcelone depuis la Déclaration unitaire de l’indépendance, et l’application de l’article 155 de la Constitution destituant l'exécutif catalan. Le président du gouvernement s’est rendu à l’acte officiel de présentation de Xavier Albiol, le candidat du Partido Popular.


avec notre correspondante à Barcelone, Leticia Farine

Les deux hommes, Mariano Rajoy et Xavier Garcia Albiol, sont arrivés habillés de manière décontractée vers 11h30 sous les applaudissements de plusieurs centaines de militants agitant des drapeaux espagnols tout en clamant haut et fort «  Président  » au passage de Mariano Rajoy.

Mariano Rajoy a commencé son discours en disant que l’Espagne était la Catalogne et que la Catalogne était l’Espagne avant de rappeler les raisons de l’application de l’article 155 de la Constitution. « Nous voulons récupérer la Catalogne de tous par la démocratie et la liberté. Nous pourrons y arriver si la majorité silencieuse transforme sa voix en votes. Il est temps que cette voix démocratique et sereine se déplace devant les urnes pour les remplir de votes pour la cohabitation et la tranquillité, de votes pour une Catalogne en Espagne et au sein de l'Europe », a déclaré le chef du gouvernement central.

Mariano Rajoy a également tenu à répondre aux accusations faites par les indépendantistes qui dénoncent la détention de prisonniers politiques. «  En Espagne, on peut défendre toutes les idées mais nous sommes tous soumis à la loi  », a t-il dit fermement. Le président du gouvernement a appelé les entreprises à ne pas déplacer leurs sièges de la région et s’est opposé au boycott des produits catalans.

Xavier Albiol, le candidat du Parti populaire, a tenu quant à lui à rappeler l'échec du modèle indépendantiste : « L'indépendance est toxique et détruit la Catalogne. Elle a créé la division entre des amis et au sein de familles, plus de 2 400 entreprises sont partis en l'espace de 40 jours. Je veux vous demander : que préférez-vous ? Des entreprises, de l'emploi et un futur, qui sont ce que représente le Parti populaire, ou une révolution, la paralysie du trafic routier et des grèves, qui sont ce que représente l'indépendantisme ? »   

Mariano Rajoy devrait revenir en Catalogne au début du mois prochain quand commencera véritablement la campagne pour les élections régionales du 21 décembre.