rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Allemagne Terrorisme

Publié le • Modifié le

Allemagne: d'après un rapport, l'attentat de Berlin aurait pu être évité

media
Les lieux de l'attentat du 19 novembre 2016 à Berlin, au lendemain des faits après le retrait du camion-bélier. REUTERS/Hannibal Hanschke

Près de dix mois après l'attentat contre un marché de Noël à Berlin qui a fait 12 morts et plusieurs dizaines de blessés, un rapport confié à un magistrat indépendant vient confirmer les nombreuses erreurs et lacunes des autorités à Berlin et dans d'autres régions. L'observation de l'auteur de l'attentat, le Tunisien Anis Amri, aurait pu permettre de l'appréhender en amont.


Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

« Tout ce qu’il était possible de faire de travers a été fait. Il y a eu dans tous les domaines des erreurs, des négligences, des irrégularités ou des lacunes organisationnelles et structurelles ». Le rapport final de l’ancien juge Bruno Jost est sans appel. Après plusieurs mois d’enquête, l’ancien magistrat dresse un bilan sans nuances.

Alors qu’Anis Amri était considéré à Berlin comme particulièrement dangereux, son observation n’a lieu au mieux que du lundi au vendredi. Plus grave, le rapport estime qu’il aurait été probablement été possible d’appréhender Anis Amri plusieurs mois avant l’attentat commis contre le marché de Noël de Berlin en décembre. Pas nécessairement pour ses liens avec la scène islamiste mais comme dealer de drogue.

Le rapport évoque aussi les manipulations auxquelles s’est livrée la police criminelle berlinoise après l’attentat pour dissimuler ses négligences. Ces passages ne sont pas lisibles dans la version officielle du rapport en raison d’une procédure judiciaire en cours contre les policiers concernés.

Chronologie et chiffres clés