rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Macron sur l'Allemagne: la France n'a «pas intérêt à ce que ça se crispe»
  • Le président soudanais Omar el-Béchir, sous le coup d'un mandat d'arrêt international, attendu jeudi en Russie (Kremlin)
  • Dopage dans le cyclisme: Bernard Sainz, surnommé «docteur Mabuse», placé en garde à vue (proche enquête)
  • Ordonnances: pour Philippe Martinez (CGT), une cinquième manifestation contre la réforme du Code du travail n'est «pas exclue» (CNews)
  • Kenya: la Cour suprême rejette les recours à l'unanimité et valide la réélection d'Uhuru Kenyatta
  • Environ 300 femmes et enfants de jihadistes étrangers capturés à Mossoul transférés vers Bagdad (responsable)
  • Etats-Unis: le tueur psychopathe américain Charles Manson est mort à l'âge de 83 ans (médias)
  • Migrations: la France va accueillir les premiers réfugiés évacués de Libye par le HCR (Ofpra)
  • Auchan s'allie au géant chinois du commerce électronique Alibaba pour développer le commerce physique et numérique en Chine
  • La chef de la diplomatie de l'UE Federica Mogherini juge «très encourageantes» les discussions sur le retour des réfugiés rohingyas

Allemagne Martin Schulz Angela Merkel Emploi et Travail

Publié le • Modifié le

Allemagne: sur le marché du travail, le plein d’emplois précaire

media
Les villes allemandes - comme ici Francfort - sont touchées par la précarisation du travail. Getty Images / Westend61

A 15 jours des élections fédérales allemandes, la précarité de l'emploi s'invite dans les débats. Si l'économie allemande fait figure de bonne élève au sein de l'Union européenne, ses bons chiffres et son faible taux de chômage s'accompagnent de grandes disparités. Une forte proportion de travailleurs allemands est touchée par la précarité. Les 2 millions d'auto-entrepreneurs recensés risquent plus que les autres de connaitre la pauvreté.


En Allemagne, le chômage s’est élevé à 5,7 % en juillet 2017, son plus bas niveau depuis la réunification du pays en 1990. Mais derrière ce recul se cache une hausse des inégalités sociales. En 2015, outre-Rhin, 8,9 % des salariés étaient pauvres, contre 5,9 % en France et moins de 2 % en Finlande.

Selon Destatis, l'office fédéral des statistiques, un travailleur allemand sur cinq occupait un emploi précaire en 2016. Parmi eux, on retrouve des emplois en temps partiel de moins de 20 heures par semaine, des intérimaires, des mini-jobs rémunérés 450 euros par mois, ou encore des contrats à durée déterminée. Ceux-ci représentent 45 % des embauches de 2016, soit une hausse de 3 % en un an. Ce phénomène touche majoritairement les moins de 20 ans. Au total, ils sont 7,7 millions à occuper un emploi atypique en Allemagne.

L’augmentation des emplois précaires dans le pays coïncide avec la mise en place de lois de libéralisation du travail par Gerhard Schröder. Ces réformes ont raccourci le temps des allocations chômage à un an au lieu de deux et contribué au développement des petits boulots. Des évolutions qui ont provoqué un affaiblissement de la couverture des salariés par les conventions collectives de branche. L'an passé, seuls 56 % des employés étaient couverts, contre 98 % en France.

Chronologie et chiffres clés