rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Allemagne Angela Merkel

Publié le • Modifié le

Allemagne: Angela Merkel se lance dans la campagne électorale

media
Angela Merkel lors du meeting de la CDU à Dortmund, le 12 août 2017. REUTERS/Wolfgang Rattay

Dans six semaines, les Allemands vont élire un nouveau Parlement. La chancelière Angela Merkel brigue un quatrième mandat. Son parti chrétien démocrate, la CDU, mène la course en tête, avec pour l'instant 37 à 40% d'intentions de vote, loin devant les sociaux-démocrates et leur candidat Martin Schulz, crédités de seulement 23 à 25%. Ce samedi 12 août, la chef du gouvernement allemand s'est enfin lancée dans la campagne électorale, avec un premier meeting en Rhénanie Westphalie dans l'ouest du pays.


C'est une Angela Merkel détendue et souriante qui arrive sur scène à Dortmund, pourtant traditionnellement un bastion de la gauche. Son slogan de campagne : « Pour une Allemagne dans laquelle nous vivons bien et avec plaisir ». La chancelière défend avant tout son bilan, notamment en termes d'emplois.

Depuis son arrivée au pouvoir en 2005, le nombre de chômeurs a été divisé par deux. Mais on peut faire mieux, estime la candidate. « Nous nous sommes fixé l'objectif d'atteindre le plein emploi d'ici 2025, c'est à dire un taux de chômage de moins de 3%. Et je crois que l'on peut y arriver. »

Renforcer l'Union européenne

Aux yeux de nombreux Allemands, Angela Merkel représente également un rempart dans un contexte international tendu. Fidèle à elle-même, la chancelière rappelle l'importance de l'Union européenne.

« Renforcer l'Europe signifie renforcer l'Allemagne, lance-t-elle. C'est dans notre intérêt, dans l'intérêt de la paix, de la prospérité et dans l'intérêt de nos valeurs. Car malgré toutes les difficultés en Europe nous partageons toujours les mêmes valeurs. »

Angela Merkel parle pendant 40 minutes, sans jamais faire la moindre allusion à son concurrent Martin Schulz. Mais alors que le discours est déjà fini, elle ajoute tout de même : « J'aurais presque oublié de vous dire que l'élection n'est pas encore jouée. Nous avons bien évidemment besoin de chaque voix ».

2017 année de l’Allemagne

Chronologie et chiffres clés