rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Effondrement mortel d'un terminal à l'aéroport de Roissy-CDG en 2004: ADP et trois sociétés renvoyés devant le tribunal (source proche)
  • Brexit: «feu vert» pour préparer à Vingt-Sept des discussions commerciales avec Londres (Donald Tusk)
  • Australie: l'industrie a produit sa dernière voiture, un véhicule de marque Holden
  • Intempéries: Swiss Re estime à 95 milliards de dollars les pertes assurées pour les ouragans dans les Caraïbes et les séismes au Mexique

Grèce Migrations Internationales Allemagne Réfugiés

Publié le • Modifié le

Athènes va de nouveau accepter des réfugiés renvoyés d’Allemagne

media
Un petit nombre de migrants devraient prochainement arriver en Grèce en provenance d'Allemagne.. REUTERS/Axel Schmidt

L’Allemagne va renvoyer ses premiers demandeurs d’asile en Grèce. C’est ce qu’a annoncé le ministre grec de l’Immigration Yannis Mouzalas dans une interview au réseau de télévision publique allemande ARD qui sera diffusée ce mardi. Une procédure prévue par les accords de Dublin selon lesquels les demandeurs d’asile doivent faire leur demande dans le pays dans lequel ils ont été enregistrés à leur arrivée dans l’Union européenne, mais qui avait été suspendue.


Avec notre correspondante à Athènes,  Charlotte Stiévenard

La Grèce aurait reçu 392 demandes de renvoi de demandeurs d’asile et un petit nombre devraient arriver prochainement d'Allemagne. C’est ce qu’aurait déclaré le ministre grec de l’Immigration Yannis Mouzalas à la télévision allemande, explique-t-on dans les médias grecs.

En 2011, ces renvois avaient été stoppés par la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE). Elle estimait que les Etats membres ne pouvaient pas transférer des demandeurs d’asile dans un pays où le système d’asile était défaillant et les conditions d’accueil faisaient encourir un risque réel de traitements inhumains et dégradants.

En Grèce, moins d’1% des demandeurs d’asile obtenaient alors le statut de réfugié et les camps de rétention étaient la règle. En décembre dernier, alors que la situation est aujourd’hui complètement différente, la Commission européenne a recommandé la reprise des renvois contre l’avis du gouvernement grec.

Le gouvernement grec estimait qu’il avait déjà beaucoup à faire alors que la Grèce est toujours une des portes d’entrée des migrants en Europe et que selon les chiffres officiels, largement surestimés, 62 000 personnes sont bloquées dans le pays. Une réforme du système Dublin, qui régit la répartition des réfugiés en Europe, est en cours de discussion.

Relire : [Dossier] Crise migratoire: qui fait quoi en mer Méditerranée?

Chronologie et chiffres clés