rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Etats-Unis Russie

Publié le • Modifié le

Sanctions américaines: Moscou dénonce «une politique dangereuse et à courte vue»

media
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, le 13 juillet 2017. John MACDOUGALL / AFP

Le ministère russe des Affaires étrangères a dénoncé «une politique dangereuse et à courte vue» après la promulgation par le président américain Donald Trump de nouvelles sanctions contre la Russie. Et Moscou fait savoir qu'elle ne restera pas sans riposte.


Le président Donald Trump a promulgué ce mercredi les nouvelles sanctions voulues par le Congrès américain. Frappant essentiellement le secteur énergétique, ces sanctions visent à punir Moscou après les accusations d’ingérence dans la présidentielle américaine. Donald Trump a cependant qualifié le texte susceptible de saper ses efforts pour réchauffer les relations avec la Russie de « très imparfait ».

Le ministère russe des Affaires étrangères n’a pas attendu la décision du président américain pour réagir. Dans son communiqué, la diplomatie russe dénonce « une ligne politique à courte vue, et dangereuse, qui risque de miner la stabilité, dont Moscou et Washington sont particulièrement responsables ».

Le gouvernement russe ripostera à ce qu'il appelle « des actes hostiles », indique notre correspondante à Moscou, Muriel Pomponne. Et il annonce d'autres mesures de rétorsion en plus des décisions déjà prises récemment, à savoir la réduction drastique du personnel diplomatique américain en Russie et l'interdiction d'utiliser deux sites qui étaient alloués à l'ambassade jusqu'alors. Moscou appelle Washington à « comprendre qu'aucune menace ni tentative de pression ne pourra forcer la Russie à changer de politique ou à sacrifier ses intérêts nationaux ».

La Russie veut cependant garder la main tendue. Elle reste « ouverte à une coopération avec les Etats-Unis », ajoute le communiqué, « dans les domaines qu'elle considère utiles pour la Russie et la sécurité internationale, notamment dans le règlement des conflits régionaux ». « Mais une coopération fructueuse n'est possible que si les hommes politiques à Washington arrêtent de regarder le monde à travers le prisme de l'exclusivité américaine », conclut la diplomatie russe.

Chronologie et chiffres clés