rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Effondrement mortel d'un terminal à l'aéroport de Roissy-CDG en 2004: ADP et trois sociétés renvoyés devant le tribunal (source proche)
  • Brexit: «feu vert» pour préparer à Vingt-Sept des discussions commerciales avec Londres (Donald Tusk)
  • Australie: l'industrie a produit sa dernière voiture, un véhicule de marque Holden
  • Intempéries: Swiss Re estime à 95 milliards de dollars les pertes assurées pour les ouragans dans les Caraïbes et les séismes au Mexique

Allemagne Irak EI

Publié le • Modifié le

«La mariée du jihad»: l’histoire d’une jeune Allemande à Mossoul fait le buzz

media
L'adolescente arrêtée en Irak est originaire de Pulsnitz, dans l'est de l'Allemagne. Sebastian Willnow / dpa / AFP

Une jeune fille de 16 ans, originaire du Land de Saxe et partie rejoindre les rangs de l’organisation Etat islamique il y a un an, a été arrêtée la semaine dernière par des soldats irakiens à Mossoul. Le parquet de Dresde a confirmé qu’il s’agissait bien d’une citoyenne allemande.


Avec notre correspondant à Berlin, Julien Mechaussie

Les médias allemands l’ont déjà surnommée « la mariée du jihad ». Sa photo avait fait le tour d’Internet il y a quelques jours. Le visage couvert de poussière, les mains refermées sur la poitrine, l’adolescente se tient debout au milieu de soldats. Arrêtée en compagnie d’une vingtaine d’autres femmes étrangères, toutes ralliées à Daech, elle a été identifiée en la personne de Linda W., originaire de la petite ville de Pulsnitz, dans l’est de l’Allemagne.

Révélé par l’hebdomadaire Der Spiegel et la Bild Zeitung, le destin de Linda fait grand bruit en Allemagne. Et interroge : comment une jeune fille sans histoires a pu se retrouver dans les décombres de Mossoul, ville libérée par les forces irakiennes ? Partie de Francfort vers Istanbul, avant de rejoindre la Syrie puis l’Irak, la jeune fille avait quitté sa famille l’été dernier. D’après les autorités allemandes, la jeune femme aurait approché des jihadistes par le biais de conversations sur les réseaux sociaux.

Qualifiée de « combattante de l’État islamique » par certains médias, Linda s’était cachée dans un système de tunnels creusés dans la vieille ville. D’autres Allemandes, mais aussi des Turques et des Canadiennes ont été arrêtées avec elle. Plusieurs sources affirment qu’elles étaient armées et munies de ceintures explosives. Linda a été remise à l’ambassade d’Allemagne à Bagdad par les forces spéciales irakiennes, avec elles trois autres citoyennes allemandes.

Chronologie et chiffres clés