rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Union européenne consommation

Publié le • Modifié le

Un vaste trafic de viande de cheval démantelé, huit pays européens impliqués

media
Le siège d'Europol aux Pays-Bas. La police européenne a annoncé le démantèlement d'un vaste trafic de viande de cheval. LEX VAN LIESHOUT / ANP / AFP

Europol a annoncé ce dimanche 16 juillet le démantèlement d’un vaste trafic de viande de cheval dans le cadre d'une enquête menée en Espagne. Huit pays européens étaient impliqués, dont la Belgique où le cerveau a été arrêté. Retour sur cette affaire.


Soixante-cinq personnes ont été arrêtées dans le cadre de cette enquête à l'échelle européenne. Elles ont été poursuivies pour des délits de maltraitance animale, production de faux, atteinte à la santé publique et blanchiment d'argent.

Europol annonce le démantèlement d'un vaste réseau européen de trafic de viande de cheval

Tout commence à l'été 2016. En Espagne, la garde civile détecte des activités suspectes liées à la viande de cheval. La viande d’animaux impropres à la consommation était acheminée jusqu'en Belgique avant d'être réexpédiée dans toute l'Europe. En avril dernier, l'office européen de police lance une opération visant en particulier Jan Fasen, un courtier en viande néerlandais. Ce dernier a été interpellé à Alicante en Espagne. Le cerveau de ce réseau, un autre Néerlandais, vient, lui, d'être arrêté en Belgique.

Cette affaire rappelle celle qui avait démarré au Royaume-Uni en 2013, avant de s’étendre là aussi à toute l’Europe. La France, pays le plus touché par ce trafic, avait ainsi été marquée par le scandale des lasagnes à la viande de cheval. Au total, 750 tonnes de viande impropre avaient été écoulées dans 13 pays européens. Soit plus de 4 millions de plats cuisinés.

→ (RE)LIRE : Scandale de la viande de cheval: la police s’en mêle, l’Europe réfléchit