rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Urgent
Etats-Unis: mort de Jerry Lewis, humoriste et acteur américain très populaire, à l'âge de 91 ans, à Las Vegas

Portugal

Publié le • Modifié le

Portugal: l’incendie à Pedrógão Grande, «un cauchemar»

media
Le nuage de fumée est très bas, ce qui ne permet pas aux hélicoptères et aux avions anti-incendie de travailler efficacement, à Pedrogao Grande, le 18 juin 2017. REUTERS/Axel Bugge

«Nous faisons face à une terrible tragédie». Comme le Premier ministre, António Costa, le Portugal est sous le choc. Un terrible incendie s'est subitement déclaré samedi 17 juin dans la municipalité de Pedrógão Grande, dans la région de Leiria, dans le centre du pays. 900 pompiers sont toujours mobilisés pour maîtriser les flammes. Un feu très meurtrier puisque plus de 60 personnes ont péri, selon un dernier bilan officiel et encore provisoire. Il y a des dizaines de blessés. Dimanche en début de soirée, l'incendie n'était pas encore maîtrisé. Sur les quatre fronts de feu, un seul restait préoccupant.


« Un cauchemar », c'est ainsi que les témoins décrivent la situation à Pedrógão Grande, municipalité de la région de Leiria, à près de 200 km au nord de la capitale. Tentant de fuir par la route, plusieurs victimes se sont retrouvées prises au piège dans leurs voitures sur une route nationale, cernées par l'incendie, rapporte notre correspondante à Lisbonne, Marie-Line Darcy.

Au moins 18 personnes ont péri carbonisées dans leurs voitures sur la route reliant Figueiró dos Vinhos à Castanheira de Pera, la N-236, selon le secrétaire d'Etat à l'Intérieur Jorge Gomes.

Spectaculaire et meurtrier incendie de forêt à Pedrogao Grande, à une centaine de kilomètres au nord de Lisbonne dans la région de Leiria. REUTERS/Rafael Marchante

Des personnes sont portées disparues. Les pompiers redoutent de trouver de nouvelles victimes dans des lieux isolés. Parmi les victimes et les blessés, des pompiers arrivés sur les lieux pour tenter de contrôler cet incendie qui a pris tout le monde par surprise. Le nombre officiel de victimes était dimanche soir de 62 morts et des dizaines de blessés.

« L'incendie a atteint une dimension de tragédie humaine jamais connue jusqu'ici », a déclaré le Premier ministre Antonio Costa sur les lieux du drame.

Antonio Costa: «L’Institut national de médecine légal est en train de mener les opérations d’identifications des victimes» Premier ministre du Portugal 18/06/2017 - par RFI Écouter

Plusieurs villages ont été touchés, et un plan d'évacuation a été mis en œuvre pour certains d'entre eux, a déclaré le Premier ministre qui a remercié dans un tweet tous ceux qui aident à combattre les flammes.

Les autorités portugaises se sont rendues sur place aussitôt connue la catastrophe, dont le président Marcelo Rebelo de Sousa qui a présenté ses condoléances aux familles des victimes, « partageant leur douleur, au nom de tous les Portugais ».

L'incendie s'est déclaré samedi peu avant 15h (heure locale) dans une forêt de pins et d'eucalyptus. Les flammes se sont propagées sur quatre fronts à une vitesse impressionnante. Un fort vent du sud est venu attiser des feux partis avec une rare violence.

Sur les collines entre les villes de Pedrógão Grande, Figueiró dos Vinhos et Castanheira de Pera, les flammes ont semé la dévastation.

Plusieurs victimes de cet incendie ont perdu la vie dans leur véhicule, encerclé par les flammes. Le 18 juin 2017. REUTERS/Rafael Marchante

La police judiciaire a indiqué avoir « réussi à déterminer qu'un orage sec est à l'origine de l'incendie », écartant la piste criminelle.

Aide de l'Espagne et de la France

Quatre avions Canadairs espagnols sont arrivés sur place dimanche matin pour appuyer les pompiers portugais. Mais le feu s’étend et la région voisine de Coimbra est également touchée par un grave incendie. Les secours doivent se répartir sur ces deux zones. Dans le cadre du mécanisme européen de protection civile, activé à la demande de Lisbonne, la France a elle aussi acheminé dans l'après-midi trois avions spécialisés dans l'extinction de feux.

Deux avions espagnols supplémentaires et deux italiens vont aussi être envoyés dans ce cadre, selon la Commission européenne. Des renforts terrestres doivent également arriver ce lundi d'Espagne, selon la ministre portugaise de l'Intérieur Constança Urbano de Sousa.

Le Portugal actionnera le plan incendie à partir du 1er juillet seulement, ce qui explique qu'aucun avion n'est intervenu dès que l'incendie de Pedrógão Grande a pris de l'ampleur. Le pays ne dispose pas de Canadairs et doit les louer.

Des incendies récurrents

Le Portugal vient d'entrer de façon dramatique dans l'époque estivale des feux de forêt. Les températures ont subitement atteint 45°C ces derniers jours dans certaines régions du pays. Ce dimanche 18 juin, plus de 2 000 pompiers étaient mobilisés pour combattre plus de 140 incendies de forêt en cours.

L'an dernier, plus de 100 000 hectares étaient partis en fumée sur le continent et sur l'île de Madère. Les feux de forêt avaient fait trois victimes en août 2016. Mais la catastrophe du jour est de loin la plus meurtrière. Trois jours de deuil national ont été décrétés à partir de ce dimanche.