rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Royaume-Uni

Publié le • Modifié le

Ecosse: à Aberdeen, les indépendantistes du SNP étudient l'option du référendum

media
La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon (G) et le vice-Premier ministre John Swinney (D) à l'ouverture du congrès du SNP à Aberdeen, le 17 mars. REUTERS/Russell Cheyne

Le parti nationaliste écossais SNP est réuni en congrès à Aberdeen ce week-end. Avec un sujet dominant : l'éventualité d'un second référendum d'indépendance annoncé en fanfare en début de semaine par la Première ministre écossaise et dirigeante du SNP Nicola Sturgeon. Et malgré l'opposition catégorique de Theresa May, les troupes SNP sont plus que jamais rangées en ordre de bataille.


Avec notre envoyée spéciale à AberdeenMuriel Delcroix

Le ton a été donné sans concession en lever de rideau du congrès d'Aberdeen. Theresa May a beau avoir refroidi les ardeurs indépendantistes en repoussant aux calendes grecques un nouveau référendum, il n'y a pas de « non » qui tienne, comme l'a martelé Angus Robertson, le chef des députés du SNP au Parlement de Westminster.

« Juste au cas où certains à Londres n'écouteraient pas, le référendum en Ecosse aura lieu. Et aucun Premier ministre britannique, aucun Premier ministre britannique ne devrait oser s'interposer face à la démocratie écossaise. Les gens de ce pays auront leur mot à dire, on ne les en empêchera pas », a-t-il lancé.

Mais derrière la rhétorique dure destinée à galvaniser les troupes indépendantistes réunies à Aberdeen, les dirigeants du SNP tentent de contourner la fin de non-recevoir opposée par Theresa May.

Nicola Sturgeon s'est ainsi dite prête ce vendredi à discuter du calendrier de ce second référendum et a laissé entendre qu'il pourrait avoir lieu non plus avant le Brexit comme le SNP l'exigeait, mais après la sortie de l'UE.

A (re)lire → Brexit: « L’électorat écossais se sent plus européen»

Chronologie et chiffres clés