rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Russie Histoire Réseaux sociaux Internet

Publié le • Modifié le

«Projekt 1917», la révolution russe sur le net

media
La Russie commémore cette année le centenaire des révolutions de Février et d'Octobre 1917. Project 1917

Il y a très exactement 100 ans, le 15 mars 1917, en Russie, le tsar Nicolas II abdiquait et marquait ainsi la fin de la royauté. Cette période, instable, débouchera sur la Révolution d’octobre et l’arrivée des bolchéviques au pouvoir. Un journaliste russe Mikhaïl Zygar a créé un site internet qui permet de revivre toute cette période jour par jour.


Si on tape Projekt 1917 sur un moteur de recherche, on arrive sur un site avec les personnages et les évènements russes de l’année 1917 qui se racontent au jour le jour. Les personnages s’expriment comme s’ils écrivaient sur les réseaux sociaux, mais leurs propos sont authentiques comme l’explique Mikhaïl Zygar, celui qui a créé le site : « Depuis un an, nous avons travaillé sur une masse énorme de journaux, de mémoires, des lettres, des télégrammes, tout ce qu’on a pu trouver dans les archives. A ce jour nous avons près de 1 500 personnalités».

Météo, actualité du jour, personnages historiques

Chaque jour, le site indique le cours des marchandises, la météo ( à Petrograd, il faisait - 17° il y a cent ans). Et parfois il y a un journal télévisé fictif, qui permet de resituer les évènements, comme avant-hier, lundi 13 mars 1917, « 9h flash spécial : insurrection armée dans la capitale russe, 12h la Douma dissoute par l’empereur, 21h L’empereur décide de réprimer le soulèvement ». On sent l’ambiance révolutionnaire ! Lundi 13 mars, sur le site,  il y avait aussi sur le site un dessin de la poétesse Anna Akhmatova, inquiète de la révolution en cours. Et une vidéo de l’époque, de Kerenski qui allait devenir le chef du gouvernement provisoire. Le théâtre de Pétrograd est fermé.

Nicolas II, Lénine and co

Ce 15 mars 1917 par exemple, Nicolas II est en province. On peut voir une photo de Pskov où il séjourne. Et il ne peut pas rentrer à Petrograd car les routes sont coupées. Mais l'empereur s'inquiète surtout pour la santé de sa famille. Il demande à son médecin si la maladie de son fils, qui est hémophile, est incurable. Puis Nicolas II a un échange avec l'état-major et ils conviennent que l'abdication de l'empereur est nécessaire : « En accord avec la Douma de l'Empire, nous estimons bien faire en abdiquant la couronne de l'Etat russe et en déposant le pouvoir suprême » peut-on lire dans sa déclaration d'abdication. Les royaumes européens s’inquiètent : le roi Georges V d'Angleterre écrit : « Tout cela est la faute d'Alexandra l'impératrice, et Nicolas a été trop faible ». Et pendant ce temps, Lénine qui vit en Suisse écrit à sa maîtresse française Ines Armand : « Le journal de Zurich dit que la révolution est victorieuse à Petrograd. Je suis hors de moi de ne pouvoir passer par la Scandinavie ».

1917-2017, une révolution russe sur internet

Le site existe aussi en anglais et il est interactif. On peut faire des commentaires et même écrire à 150 personnalités qui ont leur propre compte sur le réseau russe Vkontakte. Et vous pouvez devenir un personnage de l’époque : vous répondez à un questionnaire et le site vous attribue une personnalité, ballerine par exemple, contrainte à l’exil après la révolution ou cadet de l’armée impériale victime de la révolution, ou enocre marchand dont la propriété sera nationalisée.

Chronologie et chiffres clés