rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Espagne Felipe VI Justice

Publié le • Modifié le

Espagne: la sœur du roi échappe à la prison, pas son mari

media
L'avocat de la princesse Cristina de Boubon à la sortie du tribunal après le verdict, le 17 février 2017. REUTERS/Albert Gea

Un tribunal de Palma de Majorque a relaxé ce vendredi 17 février la sœur du roi d’Espagne, Cristina de Bourbon, mais a condamné son mari Inaki Urdangarin à six ans de prison pour détournement de fonds.


Ignaki Urdangarin a écopé d'une amende de 500 000 euros, en plus de la peine de six ans et trois mois de prison prononcée contre lui. Mais le mari de l'infante Cristina de Bourbon peut s'estimer heureux, dans la mesure où le procureur avait requis à son encontre 19 ans et six mois d'emprisonnement, ainsi qu'une amende de près d'un million d'euros. Il était accusé d'avoir détourné, entre 2004 et 2006, plusieurs millions d'euros de subventions, attribuées à la fondation à but non lucratif appelée Noos, qu'il présidait à l'époque.

Le tribunal de Palma de Majorque a acquitté l'infante Cristina de Bourbon, le procureur avait d'ailleurs pris sa défense et elle n'avait finalement été jugée que sur plainte d'un collectif de défense des contribuables. Mais la sœur du roi d’Espagne Philippe VI est tout de même redevable d'une amende de 265 000 euros, du fait de sa « responsabilité civile solidaire », en tant qu'épouse d'Ignaki Urdangarin.

Le couple vit en Suisse avec ses quatre enfants et il peut faire appel du verdict devant la Cour suprême espagnole, mais le parquet pourrait éventuellement demander l'incarcération immédiate du mari.