rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Union européenne

Publié le • Modifié le

Les eurodéputés étudient comment réformer l’Europe

media
Les députés européens lors d'une session de vote à Strasbourg, le 14 février 2017. REUTERS/Vincent Kessler

Les eurodéputés ont débattu ce mardi 14 février d'une série de propositions pour réformer l'UE. Au menu : rendre l'Europe plus lisible, plus proche des citoyens, plus transparente.


Avec notre envoyée spéciale à Strasbourg, Anastasia Becchio

C'est l'une des idées phares des trois rapports débattus ce mardi à Strasbourg : la création d'un budget de la zone euro qui fonctionnerait comme un instrument de solidarité entre Etats membres. « Pendant très longtemps, nous n’avons pas pu achever l’Union économique et monétaire parce que nous attendions les Britanniques », déclare la socialiste française Pervenche Berès, coauteure de l'un des rapports. La sortie prochaine du Royaume-Uni fournit une occasion qu'il faut saisir, estime-t-elle.

Autres propositions : la création d'un poste de ministre européen des Finances, une réduction de la taille de la Commission et la fin de l'Europe à la carte, comme le prône le libéral belge Guy Verhofstadt. « Dans quel pays du monde on aurait des lois qui ne seraient pas appliquées par quelques roitelets locaux ? Ça n’existe pas. L’Europe doit grandir, elle doit être dans une logique de règles qui s’imposent à toutes et à tous. Et ceux qui n’en veulent pas, ils s’en vont », plaide l'eurodéputé Vert Pascal Durand.

Le rapport Verhofstadt plaide enfin pour un siège unique pour le Parlement européen, que se partagent aujourd'hui Strasbourg et Bruxelles. La proposition inquiète la France. Le Premier ministre Bernard Cazeneuve viendra d'ailleurs jeudi apporter son soutien aux autorités strasbourgeoises.

La Commission européenne compte publier fin mars un Livre blanc à l'occasion des 60 ans du Traité de Rome, acte de naissance symbolique de l'UE et faire une série de propositions pour réformer l'Europe en panne. Elle pourrait reprendre des propositions formulées dans les trois rapports débattus ce matin à Strasbourg.