rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti

Royaume-Uni Racisme

Publié le • Modifié le

Après le Brexit, les actes racistes se multiplient au Royaume-Uni

media
Un partisan du Brexit devant Downing Street à Londres, le 24 juin 2016. REUTERS/Kevin Coombs

Depuis le référendum du 23 juin actant le départ du Royaume-Uni de l'Union européenne, de nombreux témoignages font état d'une multiplication d'actes racistes et xénophobes à travers le pays, visant notamment les Polonais.


Avec notre envoyée spéciale à Londres,  Béatrice Leveillé

Des graffitis racistes sur la façade du centre culturel polonais de Hammersmith dans l’ouest de Londres, des cartes en anglais et polonais dans des boites aux lettres sur lesquelles sont écrits « la vermine polonaise dehors », des enfants qui rentrent de l’école en larme parce qu’ils pensent qu’ils vont être déportés, la communauté polonaise s’inquiète.

« Il est rentré de l’école en pleurant, il a seulement onze ans c’est en partie à cause de son professeur, raconte un père de famille. A force de parler du Brexit en classe, le comportement de certains élèves a changé. Ils ont commencé à demander à mon fils quand il rentrait en Pologne et des choses peu plaisantes »

Une centaine d'incidents

Plus d’une centaine d’incidents ont déjà été référencés sur les réseaux sociaux. « Cela doit être pris en compte. Il doit y avoir une déclaration forte du gouvernement pour dire que ce n’est pas un comportement acceptable », martèle-t-il.

Des femmes voilées ont été agressées verbalement : un climat oppressant pour cette jeune femme devant la Muslim world league sur Charlotte street. « Les gens ont voté en sachant quelles seront les conséquences. Je crois qu’il y aura beaucoup de changement. C’est inquiétant, cela peut vraiment déraper », craint-elle.

La police enquête sur les incidents les plus graves, mais les dirigeants conservateurs et travaillistes en pleine déroute n’ont toujours pas réagi.

Chronologie et chiffres clés