rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Réforme des retraites: des responsables de gauche ce lundi en gare de Lyon pour soutenir les grévistes
  • France: Patrick Balkany, hospitalisé, ne sera pas présent à son procès en appel pour fraude fiscale, lundi après-midi
  • Grève durant les fêtes: PCF et LFI dénoncent le «chantage» et le «choix du pourrissement» du gouvernement français
  • Diplomates chinois expulsés: Pékin dénonce une «faute» des États-Unis (ministère)
  • Réforme des retraites: «il ne faut pas politiser Noël», lance Éric Woerth (LR) sur LCI
  • Huile de palme: l'Indonésie porte plainte contre l'Union européenne devant l'OMC, dénonçant une politique «discriminatoire»
  • L'usine Lubrizol de Rouen a partiellement redémarré samedi 14 décembre (direction)
  • Liban: nouveau report des consultations pour désigner un Premier ministre (présidence)
  • Grève en France: plus de 620 km de bouchons en Ile-de-France ce lundi matin
De vive(s) voix
rss itunes

Koumarane Valavane adapte Roméo et Juliette en Inde

Par Pascal Paradou

Koumarane Valavane a longtemps travaillé avec Ariane Mnouchkine au Théâtre du Soleil avant de créer, en 2007, le Théâtre Indianostrum à Pondichéry.

Il revient à la Cartoucherie pour quelques jours avec Chandâla l’impur, où il revisite le Roméo et Juliette de William Shakespeare et réécrit cette histoire d’amour au pays des castes.

Chandâla l’impur, texte et mise en scène de Koumarane Valavane à La Cartoucherie jusqu’au 17 novembre 2019.

 

À (ré)écouter sur RFI : «Chandâla, l’Impur» aux Francophonies : trois questions à Koumarane Valavane.

Et la chronique Ailleurs avec Guy Régis Junior en Haïti pour nous parler du Festival de théâtre Quatre Chemins.

À (ré)écouter sur RFI : Dans la folie du festival du Théâtre Quatre Chemins.

Algorithme, détox et En même temps…. Les mots et expressions de la décennie

Innovation et créativité: les maîtres mots du «jour du prof de français»