rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Bonjour l'Europe
rss itunes deezer

Climat: des ONG vont porter plainte contre l'État autrichien

Par Isaure Hiace

Plusieurs ONG environnementales ont annoncé cette semaine qu’elles allaient porter plainte contre l’Autriche pour son manque d’action concernant la protection du climat.

De notre correspondant à Vienne,

Ces associations, dont la branche autrichienne de Greenpeace, s’appuient sur un rapport qui montre que les émissions de gaz à effet de serre de l’Autriche ont, en 2017, dépassé de plus de deux millions de tonnes les valeurs maximales fixées par l’Union européenne.

Ce rapport est connu des autorités depuis janvier 2019. Or, selon les ONG, la loi autrichienne prévoit qu’après la prise de connaissance d’un dépassement d’émissions, des mesures doivent être décidées dans un délai de six mois pour enrayer le phénomène. Cela n’a pas été fait depuis janvier dernier selon les associations, ni par l’ancien gouvernement droite-extrême droite, ni par le gouvernement d’experts qui assure actuellement l’intérim, d’où cette plainte.

Le ministère de l’Environnement a tout de suite réagi, expliquant qu’il faisait une analyse différente de la loi autrichienne et que des mesures étaient actuellement à l’étude.

Paradoxe autrichien

Cette plainte montre la complexité de la situation autrichienne, car l’Autriche est en avance sur de nombreuses questions écologiques. Par exemple, 25% des terres agricoles autrichiennes sont dédiées au bio, c’est le taux le plus important de l’Union européenne. Idem avec les énergies renouvelables qui représentent 33% de la consommation nationale d’énergie, près du double de la moyenne européenne.

Et pourtant, l’Autriche émet beaucoup de CO2, à cause notamment du secteur des transports. Entre 1990 et 2017, l'Autriche est ainsi l'un des six pays européens où les émissions de gaz à effet de serre ont continué d’augmenter alors qu'elles ont, en moyenne, baissé de 22% dans l'ensemble de l'Union.

Vers un gouvernement plus « vert » ?

Il y a donc beaucoup de progrès à faire mais la situation pourrait évoluer dans les mois à venir, car cette plainte intervient alors que les premières négociations ont commencé entre les partis pour former une coalition gouvernementale.

Actuellement les conservateurs, arrivés en tête lors des législatives de septembre dernier, poursuivent les discussions avec les différents partis à l’exception de l’extrême droite, qui a préféré se retirer pour le moment. Du coup, le scénario d’une alliance entre les conservateurs et les Verts, qui ont réalisé une percée, recueillant près de 14% des voix, paraît probable.

Cette option a en tout cas la faveur des Autrichiens à en croire un récent sondage. Les deux partis se rencontrent une nouvelle fois aujourd’hui, une réunion qui sera scrutée par les ONG qui veulent s’assurer que la question climatique sera un des thèmes centraux. Car c’est tout l’enjeu pour les verts autrichiens : négocier sans se renier, tâche qui s’avère difficile tant les différences avec les conservateurs sont grandes.

George Soros inaugure le campus de l’Université d’Europe centrale à Vienne

Amnistie des militaires britanniques: la promesse de campagne de Boris Johnson

Déchets nucléaires: bras de fer entre la Bosnie, la Croatie et la Slovénie