rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Urgent
Israël: les sirènes d'alarme activées à Tel-Aviv suite à une frappe tuant un commandant palestinien à Gaza (armée)
De vive(s) voix
rss itunes

Le Mois Kréyol, festival des langues et cultures créoles

Par Pascal Paradou

Cette année, pour sa 3ème édition, le festival le Mois Kréyol, a lieu du 9 octobre au 9 novembre 2019 à Paris, en Ile-de-France et en France métropolitaine.

Un évènement majeur de la culture ultramarine, ce festival propose une large programmation de théâtre, danse, musique, conte, documentaire, tables rondes…

À l’initiative des Seychelles et de la Dominique, le 28 octobre est depuis 1983 la journée internationale célébrant la langue créole et ses cultures. Et depuis 2017, c’est la compagnie Difé Kako qui propose le festival le Mois Kréyol autour de cette journée dédiée.

Invités :
* Chantal Loïal : danseuse, chorégraphe et directrice de la compagnie Dife Kako, elle est aussi la directrice artistique du festival le Mois Kréyol.

Prochaines dates de son spectacle «Cercle égal demi cercle au carré» :
- Le 18 octobre 2019 à la Maison des arts de Créteil
- Le 25 octobre 2019 auThéâtre 13

* Pierre Sainte-Luce, originaire de Guadeloupe, médecin, sociologue, amateur de patrimoine créole, il vient de publier Colored, aux éditions Jets d'encre, son premier roman où il est question d’histoire, de transmission des connaissances et de droits de l’homme.

Suivi d'un reportage de la journaliste Raphaëlle Constant qui a tendu son micro aux participants de la dictée créole organisée ce samedi à la Sorbonne, à Paris.

Et notre chronique Ailleurs, avec l’Institut français du Burundi, à Bujumbura.

Ariane Ascaride et Didier Bezace font revivre le couple Aragon-Triolet au théâtre

«Sur le bout de la langue», la déclaration d’amour aux mots de Bertrand Périer

Voix d’Afriques: un nouveau prix littéraire avec les éditions JC Lattès

Éloge des bâtards ou la recherche des origines incertaines par Olivia Rosenthal

La révolution roumaine vue par Irina Teodorescu, dans son roman «Ni poète ni animal»