rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Urgent
Israël: les sirènes d'alarme activées à Tel-Aviv suite à une frappe tuant un commandant palestinien à Gaza (armée)
Bonjour l'Europe
rss itunes deezer

Viktor Orban, la mode hongroise et les fonctionnaires

Par Florence La Bruyère

En Hongrie, le Premier ministre Viktor Orban s’intéresse à la mode. Il a fondé une agence d’État pour promouvoir la mode hongroise. Et qui dit agence d'Etat dit commandes d'EtatLes fonctionnaires du pays porteront donc bientôt l'uniforme.
 

De notre correspondante à Budapest,

La nouvelle a été annoncée par un journal indépendant. L’Agence Nationale de la mode et du design, est en train de recruter des stylistes. Ces derniers auront pour mission de dessiner des uniformes pour les employés de l’Office national d’info-communication. Cet organisme fournit tous les services en ligne de l’État et assure la sécurité informatique des ministères. Il emploie 1 600 fonctionnaires. Ce sont des civils, qui vont donc être appelés à porter un uniforme au travail.

Selon la presse, cette mesure est un coup d’essai. À terme, tous les fonctionnaires devraient être rhabillés à la mode Orban. Ils sont environ 800 000 en Hongrie. À cela s’ajoutent 300 000 employés qui n’ont pas le statut de fonctionnaire, mais qui travaillent pour des entreprises d’État. On ignore si ces derniers seront concernés, et si les enseignants de l’éducation nationale devront eux aussi porter l’uniforme. Les responsables de l’Agence Nationale pour la mode n’ont pas souhaité répondre à une demande d’interview.  On ne sait pas non plus à ce stade à quoi ressembleront ces fameux uniformes.

Une agence d'État et des commandes d'Etat

Elle a été créée il y a 2 ans par le gouvernement et elle emploie 21 personnes. Depuis sa fondation, elle a déjà reçu 9 millions d’euros de l’État pour faire connaître les créateurs de mode hongrois, en Hongrie et à l’étranger. Il y a d’autres pays où l’État s’implique dans le secteur de la mode, ce n’est pas propre à la Hongrie. En Angleterre, il y a le British Fashion Council, le conseil britannique de la mode, qui fait la promotion des stylistes britanniques dans le monde entier, et qui donne des bourses d’étude aux jeunes talents. L’Agence hongroise a la même mission. Elle organise par exemple la « semaine de la mode à Budapest », pour mettre en valeur les designers hongrois auprès des touristes étrangers.

La spécificité de cette agence, c’est qu’elle est dirigée par une amie d’enfance de la fille du Premier ministre, Rachel Orban – Rachel Orban, qui est responsable de la stratégie touristique du pays. La mode, c’est un peu une affaire de famille en Hongrie ! Et c’est assez caractéristique du gouvernement Orban : il crée de nouveaux organismes ou aide à la création de nouvelles entreprises. À leur tête, il met des amis ou des proches. Et ensuite, les commandes d’État pleuvent. Des marchés publics sont attribués sans mise en concurrence. C’est un capitalisme dirigé.

Des uniformes pour les fonctionnaires

Les fonctionnaires n’ont pas encore communiqué sur cet uniforme qu'ils devront porter. Il n’est pas sûr que cette histoire soit au cœur de leurs préoccupations. Ils ont d’autres soucis. Leurs salaires n’ont pas été augmentés depuis longtemps et le gouvernement leur a supprimé les chèques déjeuner. D’ailleurs ils prévoient une journée de grève nationale ce jeudi. Les fonctionnaires hongrois demandent des hausses de salaire et un 13e mois.

Déchets nucléaires: bras de fer entre la Bosnie, la Croatie et la Slovénie

En Suède, l'avion de plus en plus délaissé au profit du réseau ferroviaire