rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité de la mi-journée
rss itunes deezer

Présidentielle en Tunisie: «les sujets économiques et de société ont dominé la campagne»

Par Florent Guignard

Suite à la mort du président Béji Caid Essebsi, la présidentielle tunisienne a été avancée au dimanche 15 septembre. Sept millions de Tunisiens sont appelés à voter pour la deuxième élection présidentielle libre de leur histoire. 26 candidats briguent le poste de chef de l'Etat, dont deux femmes. Mais l'arrestation de l'un des favoris du scrutin fait craindre un retour à un régime autoritaire. Les enjeux de cette élection avec Pierre Vermeren, professeur d’histoire du Maghreb contemporain à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne et auteur de plusieurs ouvrages sur le Maghreb.

[Exclusif] Jovenel Moïse, président haïtien: «Nous sommes dans une crise aiguë»

Annonces d’Hariri au Liban: «On continue sur les mêmes erreurs», estime Georges Corm

Chili: «La violence vient de trente ans d’injustices et d’inégalités dans le pays»

Violences au Mexique: «Une cacophonie totale au niveau du gouvernement fédéral»

Manifestations en Catalogne: «Cela arrange tout le monde de dramatiser la situation»

Rapport Unicef: «Les gouvernements doivent faire de l’état nutritionnel des enfants une priorité»

Syrie-Turquie: «Un risque que la bataille dégénère en affrontement direct»

Sylvie Goulard recalée: «Une crise institutionnelle à court et moyen terme», selon Bruno Alomar

Tunisie: «Nabil Karoui n’a jamais été aussi populaire que lorsqu’il était en prison»

Offensive turque en Syrie: «L’EI profitera du chaos pour se réimplanter dans la région»

Guerre commerciale Etats-Unis Chine: «la domination dans les industries de l'avenir est au cœur du dispositif de Trump»

Trump laisse la Turquie mener une offensive en Syrie: «la zone d'Idleb a-t-elle été négociée?»

Manifestations sanglantes en Irak: «le gouvernement actuel n'a pas de légitimité électorale»

Affrontements à Hong Kong: «il y a une escalade en raison de l'absence de réponse politique»