rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Afrique Économie
rss itunes deezer

Algérie: des start-up au service des enfants

Par Stanislas Ndayishimiye

En Algérie, l'innovation est mise au profit des enfants. Le site Kiddy Sorties a par exemple été lancé en février dernier. L’objectif de la start-up : aider les parents à « amuser les petits ».

Kiddy Sorties, c’est une sorte de guide en ligne pour enfants, qui permet à leurs parents de localiser et de choisir un lieu où les emmener. « C’est un guide de loisirs et de sorties pour les enfants en Algérie », déclareLeila Benyoucef, fondatrice de cette start-up« N’importe quel parent qui veut faire sortir un enfant, il peut rentrer sur notre plateforme et chercher un bon plan de sorties, que ce soit un programme de cirque, de cinéma, de parc d’attraction ou de spectacle. »

Une jeune pousse lancée en février dernier, d’abord en Algérie, avec l’ambition de s’étendre dans d’autres pays africains. « Le site répond à une problématique nationale de ne pas trouver des idées de sorties pour les enfants. Il y en a partout dans le monde et des parents qui ne trouvent d’idées de sorties, il y en a partout dans le monde aussi. C’est aussi le développement social, parce qu’un enfant épanoui, ce sont des parents épanouis et c’est toute une société. Donc, aujourd’hui nous cherchons des partenaires à l’international, c’est-à-dire, développer la plateforme dans le pays qui sera partenaire. »

Une plateforme qui pourrait profiter des financements des mastodontes du numérique, mais Leila Benyoucef affirme qu’elle n’est pas intéressée. « Je n’accepte pas ces publicités sur ma plateforme. C’est un choix stratégique, parce que je ne veux pas que les parents soient inondés de publicités qui ne sont pas forcément adaptées, même s’il y a des algorithmes pour adapter ça ; mais aujourd’hui, il n’y a pas du tout de publicité dessus », soutient-elle.

Des applis ludiques pour enfants destinées à l’apprentissage des langues

Kiddy Sorties a démarré d’abord en français avant d’être déclinée en arabe. De son côté, Dehouche Nazih, fondateur de Synoos Studio, une société spécialisée dans le contenu éducatif pour des enfants de 5 à 12 ans, a fait l’inverse. « On est beaucoup plus spécialisé dans la langue arabe, mais on fait aussi d’autres langues comme l’anglais, le français, l’espagnol, le portugais. Nous avons déjà publié 20 applications et nous avons pu avoir plus de 3 millions de téléchargements à travers le monde. »

► À (re)écouter : Comment améliorer l’apprentissage des langues ?

Dehouche Nazih précise que la majorité des téléchargements pour apprendre la langue arabe se concentre dans la région MENA – le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord. « C’est une langue difficile, surtout pour les enfants. Donc, on essaye de simplifier les choses avec des jeux, avec une manière très ludique de faciliter aux enfants l’apprentissage de la langue arabe. Mais nous avons aussi des applications par exemple sur les mathématiques, sur le dessin… »

Des applications qui sollicitent les capacités intellectuelles chez l’enfant. Mais le fondateur de Synoos Studio précise que ces contenus accessibles sur tablettes ou écrans d’ordinateur sont encore plus bénéfiques lorsqu’ils viennent compléter l’apprentissage classique et qu’ils ne doivent pas empêcher les enfants de s’adonner à d’autres jeux.

Éthiopie: privatisation d'Ethio Telecom, un pas vers la libéralisation économique

Le Burkina Faso et le Mali veulent attirer les touristes malgré l’insécurité

Côte d’Ivoire: l'autosuffisance en riz sera difficile à atteindre en 2020