rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Près de 6000 agressions sexuelles signalées à Uber aux Etats-Unis en 2017-2018 (officiel)
Bonjour l'Europe
rss itunes deezer

Hongrie: «Solar Decathlon Europe», une compétition universitaire internationale

Par Florence La Bruyère

Direction Budapest, où des jeunes venus de 13 pays participent à un concours, le « Solar Decathlon Europe ». Construire une maison verte qui fonctionne entièrement à l’énergie solaire, c’est le but de cette compétition qui a lieu cette année en Hongrie. Elle est réservée aux étudiants en architecture, en ingénierie et en urbanisme.

De notre correspondante à Budapest,

• En quoi consiste exactement cette compétition ?

Chaque équipe universitaire a dessiné une maison et a construit certains éléments dans son pays. Puis ces maisons en kit ont été transportées à Budapest, où elles ont été remontées et équipées. Il y a 10 épreuves, d’où le nom de « décathlon ».

Tous les jours, chaque équipe doit faire fonctionner le lave-linge, le four, la douche… À la fin du concours, le compteur électrique devrait idéalement être à zéro. Pour montrer que la maison produit entièrement sa propre énergie solaire.

Le jury évalue aussi les maisons qui utilisent le plus de matériaux durables, celles dont le projet d’intégration dans le voisinage est le plus intéressant, et il donne des points. Pour gagner, il faut recueillir le plus de points possible ; les prix seront décernés le 28 juillet.

• Le Solar Decathlon a lieu tous les deux ou trois ans. Cette année, le thème est la rénovation d’un habitat. Cela veut-il dire que les étudiants construisent du neuf en s’inspirant du vieux ?

C'est cela. Par exemple, l’équipe française - des étudiants de la région de Lille - s’est inspirée de la maison en briques rouges, typique du nord de la France. Une maison à deux étages, qui a parfois plus de 100 ans et qui est une passoire énergétique.

Les étudiants lillois ont installé des panneaux solaires et photovoltaïques sur le toit. Mais ils ont montré qu’on peut réduire la consommation énergétique avec peu de moyens. Par exemple, en mettant sur les murs un enduit à base d’argile, qui régule l’humidité. Ou des enduits à base de chaux et de chanvre, qui isolent et absorbent le gaz carbonique.

L’équipe de l’Université technique de Bucarest a construit un appartement en forme de cube en bois, destiné à être installé sur le toit d’un HLM. La plupart des Roumains habitent dans des logements sociaux. Ils sont souvent propriétaires de leur logement, mais n’ont pas les moyens de le rénover. L’idée, c'est que les habitants vendent cet espace sur le toit et réhabilitent leur logement avec le produit de la vente.

Quant au projet de l’Université de Séville, il est complètement différent. Ce sont des cubes en toile de bâche, reliés les uns aux autres par des poutres métalliques. Les planchers sont en bois, à l’intérieur il fait frais. Ce n’est pas une maison, c’est une structure destinée à s’agrafer, un peu comme un échafaudage, contre la façade d’un immeuble.

Elle permettrait de protéger de la chaleur les vieux immeubles de Séville où les habitants n’ont pas les moyens d’installer l’air conditionné. Les cubes pourraient aussi servir aux habitants d’espace commun de repos ou de jeux.

• Qui a eu l’idée de ce décathlon ? Qui organise cet événement ?

Le premier Solar Decathlon a eu lieu aux États-Unis en 2002, sous l’égide du département américain de l’Énergie. Depuis, il a essaimé dans d’autres pays. Aujourd’hui, c'est la Energy Endeavour Foundation, basée aux Pays-Bas, qui supervise le fonctionnement du concours en Europe. Mais elle ne le finance pas, chaque université doit trouver l’argent.

Le but du Solar Decathlon est de donner carte blanche aux jeunes architectes et ingénieurs qui seront les acteurs de demain. Et de les pousser à innover pour réduire la facture énergétique et freiner le changement climatique.

Le prochain Solar Decathlon Europe aura lieu à Wuppertal (Allemagne) en 2021. Les universités ont jusqu’à fin octobre 2019 pour déposer leur candidature. Bien qu’il soit organisé en Europe, le concours est ouvert aux universités de tous les continents.

www.SDE21.eu

Irlande: les polémiques phagocytent la campagne des élections européennes partielles

En Serbie, les révélations d'Aleksandar Obradovic accablent le gouvernement

Finlande: « Slush », la rencontre dédiée aux nouvelles technologies à Helsinki

Russie: inquiétude sur l'extension du champ de la loi sur les «agents de l’étranger»

Espagne: Quim Torra, le président catalan était face à la justice à Barcelone

George Soros inaugure le campus de l’Université d’Europe centrale à Vienne

Amnistie des militaires britanniques: la promesse de campagne de Boris Johnson