rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Invité France
rss itunes deezer

Élisabeth Borne à l'Écologie: «Une nomination sans risque», selon David Cormand (EELV)

Par Florent Guignard

La ministre des Transports, Élisabeth Borne, vient d'être nommée par le président pour succéder à François de Rugy au ministère de la Transition écologique et solidaire. Elle conserve le portefeuille des Transports, qu'elle pilote depuis 2017, mais n'hérite pas du titre de « ministre d'État ». Malgré une forte mobilisation sociale au printemps 2018, elle a mené à bien l'un des grands projets du quinquennat, la réforme de la SNCF. Nous faisons le point sur cette troisième nomination à ce poste depuis le début du mandat d'Emmanuel Macron, avec David Cormand, secrétaire général d'Europe Ecologie Les Verts (EELV).

« S'il y a une politique ambitieuse et les moyens d’agir, c’est plutôt cohérent d’être ministre de l’Ecologie et en même temps d’avoir le portefeuille de l’Energie et celui des Transports, [...] mais à condition que ça permette de réorienter les politiques de transports. »

Morts en «Opex»: «Un monument très attendu par la communauté militaire» (Geneviève Darrieussecq)

Abus sexuels dans l'Église: «La parole se libère progressivement» (Jean-Marc Sauvé / Ciase)

FDJ: «L’État brade le patrimoine national», estime Régis Juanico (Génération.s)

Caroline de Haas: «La vie d’Adèle Haenel ne sera plus la même, parce qu’elle a eu le courage de parler»

Drame de la rue d’Aubagne à Marseille: «Une rupture sociale et une rupture politique»

Violences dans les Yvelines: «Des quartiers en très grande difficulté depuis 50 ans»

Ian Brossat: «Encore trop de multipropriétaires transforment leurs logements en hôtels clandestins»

Seine-Saint-Denis: «Des mesures nécessaires mais totalement insuffisantes», selon Henri Sterdyniak (OFCE)

SNCF: «Derrière la revendication des retraites s’exprime toute une série de mécontentements»

EPR de Flamanville: «Une mise à plat des raisons qui ont conduit à ces retards est utile»

Lubrizol: «La grande crainte est l'apparition de maladies chroniques différée dans le temps»

«Le sentiment de solitude est le dénominateur commun de tous les aidants aujourd’hui»

Retraites: «Si Macron renonçait à une réforme de grande ampleur, la lecture serait troublée dans l’opinion»

Budget 2020: «Un rééquilibrage des mesures, plutôt en faveur des classes moyennes»