rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Eco d'ici Eco d'ailleurs
rss itunes deezer

L’industrie automobile à un carrefour de son histoire

Par Jean-Pierre Boris

Que ferions-nous sans voitures ? Ces machines sont devenues les accessoires incontournables d'une liberté fondamentale, celle d'aller et venir. Mais, si l'automobiliste est devenu accro à sa bagnole, le système économique aussi.  Nos économies modernes se sont construites autour des usines automobiles. Elles fournissent des emplois par millions. Qu'une usine menace de fermer et le gouvernement où qu'il se trouve se mobilise...

Exemple en France avec le ministre Bruno Le Maire, au mois d'octobre 2019, alors que plane la menace de fermeture de l’usine Ford de Blanquefort, dans la région de Bordeaux « Le président de Ford, déclare le ministre, qu’entre une reprise du site de Blanquefort par Punch et la fermeture de l’usine, l’option privilégiée par Ford était la fermeture de l’usine... Le repreneur est solide. Je suis convaincu que d’ici quelques années, nous pouvons avoir retrouvé à Blanquefort un beau site industriel moderne, compétitif avec les emplois qui vont avec ».

Au-delà de la fermeture de cette usine, le secteur automobile est à un carrefour de son histoire. Il est pris dans le conflit commercial  entre les États-Unis et la Chine. L'Allemagne pourrait bientôt être touchée. Cela au moment l'industrie automobile se révolutionner : ne plus polluer et donc passer à la voiture électrique ; être autonome, c'est-à-dire pouvoir se diriger sans intervention humaine. Des bouleversements techniques qui imposent d'énormes investissements. Les industriels de la voiture ont-ils les reins assez solides pour les mener à bien ? D'autres acteurs vont-ils s'imposer ? Voici la question centrale évoquée lors de cette émission.

- Sarah Guillou est économiste à l'Ofce où elle est la directrice adjointe du département Innovation et Concurrence. Elle est également co-responsable du pôle «Politique publique et compétitivité des entreprises».

- Meissa Tall est analyste indépendant, spécialiste du secteur automobile.

- Maxime Lemerle est économiste chez Euler-Hermes où il est responsable de la recherche sectorielle.

Reportages automobiles

Aux États-Unis aussi des usines automobiles ferment. Reportage réalisé à Baltimore signé Anne Corpet et diffusé sur les antennes de RFI le 1er décembre 2018.

REP / Baltimore, GM annonce la fermeture de cinq usines 13/07/2019 - par Anne Corpet Écouter

Les constructeurs chinois ont des vues sur l’Afrique pour leur industrie automobile... Cela passe par l’Afrique du Sud, son partenaire des BRICS. Suite à une série d’accords de coopération signés en 2015, le pays a investi près de 700 millions d’euros dans une usine de montage, au travers de l’entreprise publique Beijing Automotive. C'est un reportage Eco d'ici Eco d'ailleurs signé Claire Bargelès à Johannesburg.

REP / Johannesburg_usine chinoise 13/07/2019 - par Claire Bargelès Écouter

Les Chinois sont dans le collimateur américain. Mais les industriels allemands de l'automobile risquent aussi de faire les frais de cette guerre commerciale. Donald Trump les menace d'une hausse des taxes douanières les concernant. Correspondance Eco d'ici Eco d'ailleurs de Pascal Thibault à Berlin.

PAP / Berlin automobile 13/07/2019 - par Pascal Thibaut Écouter

Dans le catalogue des maux qui accablent l'industrie automobile, voilà un nouvel épisode. C'est le Brexit. En Grande-Bretagne, l'incertitude qui plane depuis des mois autour de la sortie du Royaume Uni de l'Union Européenne a ralenti les investissements automobiles et réduit la production.  Les responsables du secteur viennent d’ailleurs encore une fois de tirer la sonnette d’alarme et ont prévenu qu’un Brexit « dur » lui coûterait 70 millions de livres par jour, soit 78 millions d’euros. C'est un reportage Eco d'ici Eco d'ailleurs signé Muriel Delcroix à Londres.

REP / iAuto Brexit 13/07/2019 - par Muriel Delcroix Écouter

Europe: quelles politiques économiques pour les gouvernements d’extrême-droite?

Rémy Rioux, directeur général de l'AFD, un banquier au service du développement