rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Ici l'Europe
rss itunes deezer

Nicolas Bay, eurodéputé RN, veut peser sur cette mandature

Par Anissa El Jabri, Caroline de Camaret (F24)

Encore une fois, les principaux groupes au Parlement européen ont fait barrage à l’extrême droite qui n’a obtenu aucun poste à responsabilités, « une logique du sectarisme politique », dit Nicolas Bay qui l’oppose à « une logique démocratique ». L’eurodéputé en est pourtant sûr : cette mandature permettra quand même à son groupe « Identité et démocratie » (avec les Italiens de la Ligue, les Autrichiens du FPÖ et les Allemands de l’AFD) de peser. D’abord parce qu’avec un Parlement fragmenté comme jamais, ce groupe « de taille intermédiaire » dit il, « se retrouvera dans une position arbitrale » et ensuite, parce qu’il imagine des convergences possibles sur certains votes avec des partis qui siègent dans d’autres groupes comme le Fidesz hongrois et le PIS polonais.

«De plus en plus probable qu’on puisse arrêter le Brexit», selon Richard Corbett

Nasser Kamel, secrétaire général de l’UPM: «le pire est derrière nous»

Pour Manuel Valls, les indépendantistes catalans sont nationalistes et suprémacistes