rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Près de 6000 agressions sexuelles signalées à Uber aux Etats-Unis en 2017-2018 (officiel)
Nouvelles Technologies
rss itunes deezer

Des mille-pattes robotiques dans le corps

Par Dominique Desaunay

Une équipe de recherche à Hong Kong a mis au point un mille-pattes robotique pour délivrer précisément toutes sortes de médicaments dans le corps humain. Cette nano bestiole transporte jusqu’à 100 fois son poids et comme son modèle biologique affiche les performances d’un tout-terrain en se faufilant dans tous les milieux, sec ou humide, d’un organisme vivant.

(Rediffusion du 07/10/2018)

La miniaturisation de composants électroniques souples permet aujourd’hui aux minirobots de se déformer afin qu’ils passent entre des obstacles tortueux et des interstices exigus. La dernière prouesse dans le domaine de ces technologies guimauves et bio inspirées, a été réalisée par des roboticiens de l'Université municipale de Hong Kong. Ils ont choisi comme modèle de prédilection les myriapodes, communément appelés mille-pattes. Mais attention, si vous ne voulez pas vexer ces animaux comme des poux ne les traitez pas d’insectes, car ils n’appartiennent pas du tout à la même famille.

Dans son milieu naturel exclusivement terrestre, la bestiole possède un corps composé de nombreux segments, qui contiennent chacun une paire de pattes. Peut-être mille, peut-être moins, voire plus, allez savoir ! Tout dépendra de la taille de l’animal, en définitive ! Mais ce n’est pas le nombre de ses jambes qui a su séduire les roboticiens hongkongais, mais bien l’incomparable souplesse et agilité à se faufiler dans les moindres interstices dont est capable la bête.

Visée médicale

Le prototype de robot équipé de multiples pattes mis au point par les chercheurs a été conçu dans un seul but : se déplacer dans les chemins exigus et complexes que représente l'intérieur d'un organisme vivant. Objectif des scientifiques ? Délivrer des médicaments à un endroit précis du corps sans jamais abîmer au passage les tissus sains environnants. Leur micro robot est vraiment minuscule, son épaisseur ne dépasse pas les 0,15 millimètre, ses nombreux membres pointus lui permettent de réduire la surface de contact lors de ses déplacements en limitant au maximum les frottements.

L’engin adopte le style tout-terrain de son modèle biologique, il est aussi à l’aise dans un environnement humide que sec. Sa composition lui procure son extrême souplesse et sa capacité à prendre des tailles différentes ne dépassant pas les quelques millimètres de long. Le mille-pattes robotique est fabriqué à partir d’un matériau hydrophobe à base de silicium, que l’on retrouve dans tous les silicones. Son corps intègre des particules magnétisées pour être facilement pilotées à distance par un chirurgien, afin de le positionner tout en douceur dans une zone précise de l’organisme.

Ce micro robot serait capable de soulever 100 fois son poids, affirment les chercheurs qui espèrent d’ici 2 à 3 ans le rendre également biodégradable afin qu'il se désagrège sans laisser de trace toxique dans les tissus biologiques, une fois sa mission accomplie.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologie@rfi.fr

HoloLens 2, le casque d’«holoportation» ultime selon Microsoft (rediffusion)

Des chercheurs français et anglais mettent au point un «épiderme artificiel»