rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • Près de 6000 agressions sexuelles signalées à Uber aux Etats-Unis en 2017-2018 (officiel)
Nouvelles Technologies
rss itunes deezer

BrainNet, le réseau social de cerveaux connectés (Rediffusion)

Par Dominique Desaunay

En interfaçant les ondes cérébrales de trois personnes, des chercheurs américains ont créé le premier « réseau social de cerveaux connectés ». Cette expérience de « transmission de pensée » par l’analyse des influx nerveux a permis à un groupe d’individus de collaborer pour réaliser une partie de Tetris, sans jamais avoir besoin de se voir ou de s’adresser la parole.

Depuis des années, de nombreux neuroscientifiques tentent de percer les mystères qui entourent nos activités cérébrales, quelle est la nature d’une pensée, peut-on la lire, la décrypter à distance, la reproduire ou la simuler dans un ordinateur ? L’étude des signaux que génèrent nos influx nerveux a déjà fait l’objet de nombreuses expériences.

Les chercheurs américains de l’université de Washington ont franchi une étape supplémentaire en interfaçant les cervelles de trois personnes via leur influx nerveux pour qu’ils puissent jouer ensemble à une petite partie de Tetris. Les neuroscientifiques ont eu recours exclusivement à des technologies non invasives. Nous trouvons ainsi des casques dénommés électroencéphalographie ou casque EEG offrant la possibilité de capter les variations électriques qui agitent nos méninges. Les signaux des influx nerveux sont alors analysés en temps réel pour être ensuite retransmis au cerveau « récepteur ».

Impulsions lumineuses

Cette fois, c’est un casque de stimulation magnétique « transcrânienne », en usage dans les milieux hospitaliers pour soigner les dépressions, qui a été utilisé. L’appareil génère des impulsions lumineuses dans le cortex visuel du receveur. Ces flashs virtuels correspondent exactement aux fréquences observées par les deux protagonistes qui ont endossé le rôle d’émetteur. Lors de la partie de Tetris, deux des trois participants étaient chargés de regarder des LED de 15 ou de 17 Hz placés sur le côté d’un écran. Les informations envoyées par les casques EEG indiquaient au 3e intervenant, isolé dans une autre pièce, de faire pivoter ou de ne pas faire tourner une brique afin qu’elle s’emboîte correctement dans le bloc inférieur.

Cinq groupes de trois personnes se sont prêtés à l’expérimentation et ce dispositif affiche une précision de 81 %, indiquent les neuroscientifiques. Ce n’est pas vraiment encore de la télépathie, mais une nouvelle forme de communication non verbale, précisent les chercheurs du projet BrainNet. Ils imaginent déjà un réseau social de la pensée, avec cette « interface de cerveau à cerveau qui serait hébergée sur des serveurs informatiques dématérialisés en nuage ». Un système de messagerie ultime s’affranchissant de la parole et de l’écrit pour communiquer, mais sur lequel nous devrons peut-être renoncer à ce qui nous reste de vie privée, quand nos pensées les plus intimes s’afficheront aux yeux de tous à longueur de réseau.

Vous avez des questions ou des suggestions, vous pouvez nous écrire à nouvelles.technologies@rfi.fr

HoloLens 2, le casque d’«holoportation» ultime selon Microsoft (rediffusion)

Des chercheurs français et anglais mettent au point un «épiderme artificiel»