rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
  • L'Espagne opposée à un blocage de l'accord UE-Mercosur (présidence)
  • L'Espagne opposée à un blocage de l'accord UE-Mercosur (présidence)
Littérature sans frontières
rss itunes deezer

L'écrivain américain Laird Hunt face à la violence raciale de son pays

Par Catherine Fruchon-Toussaint

Né en 1968, Laird Hunt a vécu à Singapour, Tokyo, Londres, Paris, La Haye, New York... et dans une ferme de l'Indiana. Nombre de ses textes et de ses critiques ont paru dans le New York Times, le Wall Street Journal, le Washington Post et le Guardian. Publiée en France par Actes Sud, son œuvre romanesque comprend notamment Les Bonnes Gens (2014) qui a figuré dans la dernière sélection du prestigieux PEN/Faulkner Award 2013, ainsi que Neverhome (2015), pour lequel il a reçu le premier «Grand prix de littérature américaine».

Son nouveau roman traduit en français par Anne-Laure Tissut, sous le titre La Route de nuit, s'inspire du terrible lynchage de deux Noirs américains, le 7 août 1930, une violence raciale qui court toujours aux États-Unis, selon l'auteur.

Couverture française du roman de Laird Hunt ©Actes Sud

"Indiana, 1930. Ottie Lee, petite fille à l’enfance tourmentée, est devenue cette grande rousse plantureuse d’une beauté provocante, coincée entre un patron lubrique aux manières brutales et un mari jadis séduisant qui n’a d’yeux que pour la truie qu’il élève. Un soir d’été, elle embarque avec les deux hommes pour une odyssée à travers la campagne, direction Marvel, où ils entendent grossir les rangs de la foule chaotique qui se presse, pleine de ferveur, pour assister au lynchage de trois jeunes Noirs.
À l’autre bout de la route, dans le camp opposé, Calla Destry, une jeune métisse de seize ans qui aspire désespérément à échapper à la violence et à retrouver l’amant qui lui a promis une vie nouvelle, se dirige également vers Marvel, un vieux pistolet de l’armée dissimulé dans son panier, bien résolue à tenter l’impossible pour arrêter les lyncheurs.
Oppressant huis-clos à ciel ouvert, voyage initiatique,
La Route de nuit multiplie visions et rêveries pour éclairer deux femmes remarquables, impatientes de fuir les secrets qu’elles ont laissés derrière elles, qui traversent une Amérique déchirée par la peur et la haine. Deux femmes qui convergent l’une vers l’autre sans le savoir." (Présentation de l'éditeur)

Couverture du magazine "Books", spécial été 2019 ©Books

CHRONIQUE BOOKS : Article de Thierry Grillet "Des racines et des graines" consacré au roman "L'arbre-Monde" de Richard Powers, Prix Pulitzer 2019