rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Chronique des Matières Premières
rss itunes deezer

Bitume et granit, des marchés tendus en France à l'approche des municipales

Par Claire Fages

A neuf mois des municipales les chantiers urbains s'accélèrent en France. Ce qui entraîne des difficultés d'approvisionnement en granit et en bitume.

Routes de France vient de tirer la sonnette d'alarme. Ses entreprises adhérentes manquent de bitume alors qu'on est entré dans « la » saison estivale des travaux, notamment de voirie. Une saison d'autant plus active cette année, que c'est la dernière ligne droite pour les maires qui veulent embellir leur ville. Il vaut mieux que tout soit terminé avant l'automne, puisque le scrutin a lieu au mois de mars suivant !

Pénurie de bitume pire que l'an dernier

Malheureusement la demande accrue de matériaux intervient, pour ce qui est du bitume, au plus mauvais moment. C'est la pénurie. Et elle est pire que l'an dernier. Sur les six raffineries qui fabriquent encore ce sous-produit du pétrole en France, deux sont hors service en ce moment. Le marché international, tiré par l'Asie, ne favorise pas non plus les importations de bitume en France. Routes de France estime que la moitié des besoins ne seront pas là à temps, c'est-à-dire d'ici octobre-novembre, pour fabriquer les enrobés, le mélange de bitume et de granulats censé rénover les routes.

Granit bloqué aux frontières

A Paris, c'est le granit qui se fait attendre pour refaire les trottoirs. On a dû par endroits le remplacer par du béton provisoire. « Tout devra être recassé dans les prochains mois quand les dalles traditionnelles auront enfin été livrées », soulignent cette semaine nos confrères du Canard Enchaîné.

Interrogé par RFI, l'importateur de granit Marbre Import confirme des retards dans l'approvisionnement des villes françaises en granit, il est à 80% importé de la péninsule ibérique et de Chine. En janvier-février, du fait des manifestations des « gilets jaunes », beaucoup de camions ont été bloquées aux frontières de l'Espagne et du Portugal, où des usines étaient à l'arrêt.

Dans la capitale les manifestations ont aussi obligé les entreprises de voirie à retirer tous les vendredis les engins de chantier et les barrières... Tout s'accumule pour retarder les travaux. Ils sont si nombreux dans Paris, qu'une ligne de bus sur deux est déviée de son trajet habituel.

Le Vietnam nouvel atelier du mobilier mondial s’implante dans les forêts d’Afrique

Afrique de l’Ouest: trop de poisson «détourné» vers les usines de farine

Les attaques en mer d’Oman font flamber les assurances plus que le pétrole

Cacao: le Ghana et la Côte d'Ivoire s'allient pour réclamer un prix plancher