rfi

À l'écoute
  • Direct Monde
  • Direct Afrique
  • Dernier journal Monde
  • Dernier journal Afrique
  • Dernier journal en Français facile
  • Dernier journal Amériques - Haïti
Vous m'en direz des nouvelles !
rss itunes deezer

Paradis d'oiseaux, des bijoux de haut vol

Par Jean-François Cadet

C’est un petit bijou, une petite exposition par la taille, mais qui brille de mille feux. Des diamants, des rubis, des émeraudes, des saphirs, de l’or ou du platine qui, assemblées avec art, magnifient des oiseaux terrestres, en plein vol ou perchés sur une branche. Des broche-oiseaux créées dans les années 1850 à 1960, qui dialoguent avec des tableaux, des dessins, des gravures et des porcelaines prêtées par le Muséum National d’Histoire Naturelle, le Musée des Arts décoratifs et le Musée National de Céramique de Sèvres. L’exposition Paradis d’Oiseaux est à visiter en ce moment à Paris, à l’École des Arts Joailliers. Une plongée dans le rêve et le merveilleux, teintée de science et de poésie.

Pour en parler, deux des co-commissaires : Joëlle Garcia, elle dirige le service « Diffusion et médiation des savoirs pour les bibliothèques du Muséum national d’Histoire naturelle ». Et Guillaume Glorieux, professeur des Universités, il enseigne l’histoire de l’art moderne, il est aussi le directeur de l’enseignement et de la recherche de l’École des arts joailliers. Il vient de publier un livre passionnant et très explicatif intitulé Les arts joailliers, métiers d’excellence, une coédition Gallimard/École des Arts Joailliers.

Reportage d'Antoine Pecqueur sur le festival des Nuits blanches qui se déroule jusqu’à fin juillet  à Saint-Pétersbourg en Russie. Organisé par le Théâtre du Mariinsky, Antoine Pecqueur a vécu le rythme frénétique de cette manifestation, largement dédiée à la musique russe.

Andréa Bescond, Éric Métayer et Laurane Pardoen, le théâtre donne des «elles»